Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2006 4 11 /05 /mai /2006 11:45

 

Je dis adieu aux mouchoirs en papier et autres papier essuie-tout !

 

 

 

Ca y-est ! Je me suis achetée mes mouchoirs en tissu !

 

Je suis très fière de moi car c'est un grand pas sur le chemin du non-jetable.

 

J'avais déjà arrêté d'acheter du papier essuie-tout depuis plusieurs mois. J'avoue que je n'ai pas vraiment pris la décision, elle s'est un peu imposée d'elle-même : le dernier rouleau ouvert est resté à prendre la poussière pendant plusieurs mois et celui qui restait dans l'emballage encore plus longtemps. On peut se demander qui leur avait volé la vedette. Il s'agit de petites choses toutes simples auxquelles on ne pense jamais : l'éponge, le torchon et les serviettes de table en tissu !!!

Si quelque chose (liquide, nourriture...) tombe sur la table, pour quelle espèce de raison voudrait-on utiliser du papier essuie-tout pour les essuyer alors qu'il faudra encore nettoyer la table après et jeter le papier en plus ? Sans compter qu'un seul papier ne suffit généralement pas. En utilisant une éponge ou un carré éponge, on nettoie la table une bonne fois et les plus fainéants n'ont même pas besoin de l'essuyer avec un torchon. Rien à jeter, on a juste utilisé un peu d'eau et peut-être aussi du produit nettoyant (produits Raffa par exemple ;o) !).

On a donc économisé :

-          des gestes inutiles,

-          du papier (et les arbres qui ont servi à le fournir),

-          l'emballage plastique du papier (et le pétrole qui a servi à le fabriquer),

-          de la place dans la poubelle (et donc des sacs poubelles à la longue),

-          je suis sûre qu?on peut encore en trouver?

 

C'est également plus sympathique de recevoir ses invités à table avec de jolies serviettes de table (et inutile d'investir, j'en achète une ou deux par mois si j'y pense, histoire d'avoir un stock disponible pour les grandes occasions mais avec 6 au départ, c'est déjà pas mal).

 

Lors des pique-niques ou autres sorties, j'utilise une serviette dévouée à cette fin qui reste dans un sac à pique-nique (rien de transcendant, un simple sac type sac à pain pratique pour emporter son casse-croûte) afin de ne pas l'oublier ; Je la lave quand elle a servi bien sûr ! ;o).

 

La seule raison pour laquelle j'achetais encore du papier essuie-tout c'était que je m'en servais pour huiler mes poêles en faisant des crêpes ou des galettes. J'ai résolu le problème depuis. J'utilise un chiffon roulé en boule et retenu par une grosse pince à linge. Une pichenette d'huile dans la poêle, un coup de chiffon dessus et hop ! Le tour est joué ! Quand je n'en ai plus besoin, je le pré-lave à la main ou alors il rejoint une boite en attendant de passer à la machine.

 

 

 

 

 

 

C'en était donc réglé du papier essuie-tout, manquait encore les mouchoirs en papier.

 

 

 

 

 

En suivant le principe d'économiser des sous, des arbres, du pétrole, du volume et j'en passe, j'aurais dû m'en acheter depuis longtemps. Seulement voilà, je n'ai jamais été spécialement fan de ces trucs gluants gisant au fond du sac, une fois utilisés lors d'un rhume par exemple. Lorsque la main passe sur cette matière froide, on a comme une absence pendant laquelle on se souvient de ce qu'est cette matière que l'on vient de toucher. Pas très ragoûtant !

 

En plus, je vivais depuis 2 ans sur un pack de 10 refilé par ma mère. Utilisés uniquement en hiver (pendant lequel j'ai pourtant les narines bien actives), j'ai eu du mal à les finir. Finalement, arrivé au bout du stock, je me suis demandée si j'avais vraiment besoin d'en racheter.

 

Etant donné la vitesse avec laquelle j'avais fini le pack, il n'était pas question d'en racheter un autre.

Ensuite, je n'étais pas vraiment fière de gaspiller autant de ressources pour utiliser un truc que je jetterais. 

Seulement l'évocation de ma main dans la masse gluante me faisait froid dans le dos... brrrr !!! Et puis c'était d'un charmant ces grands trucs tout moches à carreaux que j'avais quand j'étais petite !

 

Quand même, j'ai réussi à me passer de coton à démaquiller et de coton tige en utilisant des néponges, disques/carrés à démaquiller en polaire et cure-oreilles, je n'allais tout de même pas baisser les bras sur le chemin du non-jetable !!!  

 

J'ai résolu le problème en jetant un coup d'oeil à mon super sac ! Le sac parfait pour lequel je n'avais pas pensé aux mouchoirs !! Un compartiment à mouchoirs ! Voilà ! Je n'ai qu'à en rajouter à mon sac et le tour est joué ! Ce compartiment ne sera peut-être pas cousu dans l'intérieur du sac mais consistera peut-être juste en une pochette se baladant dans le sac. Toujours est-il que j'ai trouvé le moyen de rendre ce passage aux mouchoirs ludique (enfin pour moi hein ! Je conçois bien que le fait de devoir fabriquer une pochette pour des mouchoirs usagés n'a rien d'attrayant mais moi ça me fait rire !). L'hiver est encore loin donc j'ai le temps d'y réfléchir.

Je me suis donc acheté des mouchoirs en tissu ! Ils sont couleur parme avec des vaguelettes sur le contour (dire que je trouvais ces décorations très niaises avant !). J'en ai pris 4. Pour l'instant, ils ne serviront qu'à éponger mon front en été donc pas besoin de plus. Mais je suis contente.

 

 

 

 

J'ai enfin franchi le pas et je n'en suis pas peu fière !! :o)

 

 

 

 

 

Informations sur les néponges (petites éponges végétales à utiliser à la place du coton) et les carrés/disques à démaquiller en polaire :

 

Discussion initiatrice sur les alternatives au coton à démaquiller chez Lia et Tinyturtle et discussion sur les mouchoirs en tissus.

Articles chez le P'tit Lutin, Raffa, Hooly et Lyla  

 

Pour info, les néponges se révélant un peu agressives pour mon visage, je les utilise quand je n'ai pas envie de me faire de préparation pour le gommage du visage et pour me nettoyer l'extérieur des oreilles.

 

 Informations sur le nettoyage des oreilles à l'aide du cure-oreille :

 Article chez Raffa  

 

Informations sur les mouchoirs en papier :

Articles chez Azka et Amandina

Article d'ApollineR sur l'économie de cosmétiques

 

 

Crédits photos :

www.welcomeoffice.com

www.graphisearch.com

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Kinoui 29/08/2009 10:20

Merci beaucoup Misting !Ton message me donne envie d'écrire un autre article histoire de mettre celui-là à jour car quelques petites choses ont changé depuis son écriture.BisesKinoui

misting 28/08/2009 23:21

Voila une bien belle décision, moi aussi j'ai fait ce choix de changement il y a quelques mois et j'avoue de rien regretter, c'est plus simple et beaucoup plus durable, une aubaine de nos jours.Bonne continuation !

Virginie 26/05/2006 12:46

Bravo ! J'ai suprimé les mouchoirs et sopalins depuis belle lurette. Mais ce n'est pas fini. Je suis en cours de remplacement coton démaquillant/lotion et coton-tige. Merci pour tes infos. Pour graisser une poêle, je pique une demi-patate avec une fourchette et me sers de cet outil rudimentaire pour étaler l'huile (un vieux trucs).

Nicolas Moreau 14/05/2006 20:01

Pour huiler les poêles pour faire des crêpes ou des galettes, tu peux utiliser une pomme de terre coupée en deux dans laquelle tu plantes une fourchette :)

Kinoui 16/05/2006 23:36

J'ai effectivement entendu parler de cette solution mais j'ai beau me creuser la tête, je ne trouve pas quoi faire de la pomme de terre si je n'ai pas l'intention de la cuisiner après. Ce serait du gaspillage de la jeter, je pense.

La griotte 14/05/2006 00:43

Super résolution Kinoui !!(Petit souci pour les derniers liens de l'article, ils ne pointent pas vers les bons blogs)

Kinoui 16/05/2006 23:34

Merci de me le faire remarquer.
J'ai changé le lien pour Amandina. Celui d'ApollinR pointe bien vers son article chez Lia et Tinyturtle.
Bises
Kinoui