Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2006 2 06 /06 /juin /2006 12:35
 Le lait de vache en perte de vitesse dans mon assiette









J'ai décidé il y a bien longtemps de passer aux laitages végétaux car ils sont sensés nous apporter beaucoup plus de nutriments intéressants que le lait de vache (dont le calcium n'est pas si bien assimilé que cela par notre organisme). J'avais aussi envie de varier mon alimentation et découvrir de nouvelles saveurs.
Cela fait donc environ 8 mois que je n'achète du lait de vache qu'occasionnellement, quand je veux me faire un petit déjeuner chocolat-tartine. Parce que j'ai eu beau chercher, je n'ai pas trouvé de lait végétal capable de le remplacer en association avec le chocolat sur mes papilles gustatives.

J'étais partie en stage avec mes stocks de laits de riz, d'avoine et de soja sous le bras, ainsi que ma purée d'amandes qui me sert non seulement à faire mon lait d'amandes mais bien d'autres recettes. Je suis arrivée au bout de cette réserve (sauf la purée, faut pas non plus exagérer, j'en suis pas capable en seulement quelques mois !) et n'ayant pas encore trouvé de magasin bio où aller en acheter, j'ai acheté du lait de vache.

Et là, horrible déception !!! J'ai préparé mon muësli comme d'habitude mais cette fois avec du lait de vache. J'ai eu une sensation de lourdeur, de gras, d'écoeurant de tout ce qu'on voudra, c'était vraiment immonde !!! Je me suis dit que c'était parce que je n'en avais pas consommé depuis lontemps. Le lendemain, petit-déjeuner chocolat-tartine. Tout va bien ! Me voilà rassurée et je repars sur une crème de riz la fois d'après. Grosse erreur !! J'ai eu encore plus de mal à finir mon bol que la fois précédente !

J'avoue que je suis assez étonnée. Moi qui ai toujours bu le lait de vache de bon coeur (pourvu qu'il ne soit pas tout seul), j'avais vraiment du mal à aller plus loin !

Je me dis que j'ai dû perdre l'ahbitude de tout ce gras. Quabd j'étais petite, j'étais incapable de boire le lait cru ou entier car la crème m'écoeurait. J'ai eu exactement la même impression en le buvant avec mon muësli. Peut-être que le chocolat qui est également un peu gras masque cette sensation quand on les marie. Toujours est-il que j'aurais du mal à recommencer à boire le lait de vache sans chocolat ou dans des crèmes.

Je ne pensais pas que l'on pouvait aussi rapidement perdre le goût d'un aliment. Nouvelle expérience pour moi. Mais c'est encourageant. Le même phénomène se produit avec la viande et comme on n'a pas spécialement besoin d'en manger beaucoup, elle ne va pas me manquer ! :)



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Frédéric 04/11/2009 14:43



Oui, mais les laits animaux (de bonne qualité : crus, entiers) sont de vrais aliments, avec de multiples propriétés vitalisantes et curatives, célébrées depuis des siècles, alors que les laits
végétaux, aliments récents, sont carrément "dénutritifs" : acide phytique (LE facteur de déminéralisation) en veux tu, en voilà, fibres (anti-aliment par excellence), phyto-oestrogènes (qui
bloquent les hormones sexuelles, entre autres), goitrogènes (dans le soja surtout), le tout pour un maigre apport de protéines globalement mauvaises, quasi zéro vitamine lipo-soluble,
etc. Le lait de soja est le pire de tous, mais les autres ne valent pas beaucoup mieux.
Le lait de chèvre cru a un goût bcp plus doux et frais que sa version pasteurisée, qui fait un peu fromage. Moins de facteurs de croissance que le lait de vache, mais plus digeste et aucun effet
opioïde. Le lait de vaches européennes peut en avoir un, du fait d'une mutation ancienne de la caséine, mais dans tout autre forme que le lait liquide bu tel que, cet effet est nul. Le
calcium du lait cru est bien assimilé, et surtout, les laitages contiennent aussi du phosphore (l'équilibre Ca/P est plus important que la quantité de Ca.), et des vitamines lipo-solubles
indispensables à la fixation des minéraux, entre autres fonctions.
Je serais vous, j'éviterais carrément les laits végétaux, sauf si dégénérer est un but que vous vous fixez ;) Les biocoops font du lait cru de vache, parfois du lait cru de chèvre. Sinon, voir
sur les marchés bio.
Sinon, votre blog est intéressant, avec de bonnes remarques !



Kinoui 07/06/2006 15:27

Mon frère ma soeur étaient comme toi. On dira que les goûts et les couleurs... ;o) Heureusement qu'il y en a pour tout le monde ! :D

Colette 07/06/2006 10:06

Quand j\\\'étais petite ,je n\\\'aimais pas le lait bouilli, mais tout frais sorti du pis de la vache ou  de la chèvre...

Bouquetdebamboo 07/06/2006 09:41

J'ai la même sensation avec la viande aussi. J'admire ta démarche. J'aimerais me passer totalement le lait de vache mais je trouve les laits végétaux bcp trop cher pour ma  bourse. Mon fils en boit un bol tous les matins. Toutefois j'essaie de l'alterner avec le lait de soja de temps en temps.

Kinoui 07/06/2006 15:25

C'est justement pour ça que j'utilise la purée d'amande. Un peu cher à l'achat mais on utilise moins d'une cuillère à café pour un bol de lait. Du coup, ça dure très longtemps. Parce que tu sais bien que je ne suis pas riche non plus ! ;o)Et sinon, je ne sais pas si ma démarche est admirable. Mon premier moteur, souvent, est la curiosité. Après, je préfère à l'ancien ou pas. Je trouve le changement plus pratique ou pas. C'est tout ! :o)

nadege 06/06/2006 19:08

Moi aussi j'ai décidé de supprimer de mon alimentation le lait de vache et tous les produits raffinés !!!
Depuis pareil je ne supporte absolument plus le lait de vache que j'ai remplacé par des laits végétaux comme toi !
Mais les yaourts que je fais moi même sont pas terribles avec des laits végétaux alors j'ai opté pour le lait de chèvre ! C'est délicieux !
T'as jamais essayé lait de chèvre et muesli????

Kinoui 07/06/2006 15:22

Le lait de chèvre me fait un peu peur pour tout te dire. Je le trouve trop fort au goùut. Mais pas mauvais. Je sais que ce n'est pas la même chose sur le plan nutritif mais j'aime bien le lait de brebis (en petite quantité seulement). Je n'en ai jamais vu dans les coops que je fréquente, au contraire du lait de chèvre.