Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 19:13
Un jeu vraiment ludique !!

(Image du site http://www.journaldunet.com)


Traquer les gaspillages d'énergie à la maison sous forme de challenge, c'est super ! C'est une très bonne initiative de l'Agence de l'Efficacité Énergétique du Québec (AEE) qui a développé ce jeu. Très important : il est jouable sur toutes les plateformes Linux, Mac et Windows.
En allant sur le site d'Energuy, vous pouvez diriger un personnage (Energuy) dans une maison et stopper les gaspillages d'énergie. Les mimiques du personnage sont une récompense à elles seules. Sachez toutefois que le temps vous est compté ! Il est également drôle de noter les termes québécois pour le sèche-linge et la machine à laver : la sécheuse et la laveuse... À la fin du challenge, vous obtenez votre score assorti d'une explication pour chaque geste d'économie.
Vous pouvez également tester vos amis et collègues en leur envoyant une invitation. Il est néanmoins dommage qu'il n'y ait pas d'autres niveaux avec le bureau, l'école...
Repost 0
11 août 2009 2 11 /08 /août /2009 19:32
 Quatre essais, quatre échecs !



Bon, sur ce coup-là, j'avoue que je suis perplexe ! J'ai pourtant testé des tonnes de lessives écologiques et fabriqué autant de lessives maison de mon cru. La seule fois où j'avais eu un résultat aussi mauvais, c'était avec avec de la saponaire.
Quand j'ai lu la composition de cette lessive, j'ai été enchantée. J'ai donc attendu la fin de ma dernière lessive au savon de Marseille pour tenter ma chance. Je me disais qu'avec une lessive faite par des professionnels, mon linge serait encore plus propre. Que nenni ! Laissez-moi vous conter mes aventures avec la lessive liquide de Biocoop !

(Photo su site Goodplanet.org)


Première lessive à 30°C
, le linge sent mauvais mais n'a pas l'air sale... Normal me dis-je, c'est une lessive naturelle. À quoi t'attendais-tu franchement ? Ce doit être comme pour les noix de lavage ou le savon de Marseille : il faut une température plus importante pour libérer les agents nettoyant.

Deuxième lessive à 60°C
. C'était surtout du blanc, des draps, serviettes et sous-vêtements. Sous-vêtements sales, mouchoirs toujours pleins de morve et odeur toujours pas terrible. OK, bon, elle est pas terrible cette lessive mais ce doit être comme toutes les autres lessives naturelles, elle doit avoir besoin de petits coups de pouce ! Je persévère, je veux y arriver ! (Surtout que les 3 itres, j'ai intérêt à les amortir !)

Troisième lessive à 40°C
.  Je rajoute les quantités habituelles cristaux de soude et de bicarbonate de soude. Mon assouplissant est depuis plusieurs années du vinaigre, pas de raison de le changer. Là, il y a beaucoup de mieux : enfin une odeur de lavande qui persiste. Malheureusement, toujours de belles auréoles sur tous les vêtements clairs, ce qui ne laissent rien augurer de bon pour les vêtements foncés.

Quatrième lessive à 40°C
. Je fais comme la troisième sauf que je prends le temps de mettre du savon de fiel sur tous les dessous de bras et les sous-vêtements. Bah, le résultat n'est toujours pas extra : les mouchoirs sont en meilleurs état (mais au bout 3 lavages, il valait mieux... oui, je n'avais pas eu le courage de les laver à la main en plus de tout le reste), les auréoles ne sont plus là mais les odeurs qui généralement partent même en lavant à la main sont toujours là. Vraiment désagréable de sentir une odeur de transpiration sous celle pourtant rafraichissante de la lavande.


Alors voilà. Je ne sais pas quoi essayer de plus pour agrémenter cette lessive afin de la rendre efficace. J'enrage d'avoir perdu mon argent et mon énergie à repasser derrière chaque vêtement sale. C'est vrai quoi ! Je lave mieux à la main !
Alors quoi ? Le mauvais sort s'acharne sur moi ? Est-ce que je suis la seule à qui c'est arrivé ? Et si oui, certains ont-ils des astuces à me proposer ? Parce qu'à ce compte-là, cette lessive finira comme parfum dans mes décoctions de noix de lavage ! C'est quand même du gaspillage !
Repost 0
2 août 2009 7 02 /08 /août /2009 12:19
Un livret à mettre entre toutes les mains !




Cela fait 9 ans que se tiennent chaque année les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre. Il s'agit d'une énorme manifestation permettant, pendant plusieurs jours, de faire découvrir le logiciel libre à un large public. De nombreux débats, conférences et formations animés par des professionnels et des bénévoles ont lieu dans une ambiance très conviviale. C'est également l'occasion pour de nombreuses associations locales et nationales de présenter leurs activités.

L'année dernière, les Rmll étaient organisées par l'association Landinux à Mont-de-Marsan. Henri Emmanuelli, président du Conseil général des Landes sensibilisé aux logiciels libres, leur demandait alors de développer une action à destination du grand public et à vocation nationale. Le 23 juillet 2009 paraissait donc un livret, "Sur la route du logiciel libre". édité par Landinux (avec l'aide de l'association Scideralle) et financé par  le Conseil général des Landes.

Ce guide de 64 pages est une introduction aux logiciels libres. Il présente le logiciel libre mais également la philosophie du libre (qui ne s'applique pas qu'aux seuls logiciels). Il traite les applications les plus connues (Firefox, OpenOffice, VLC, etc.), ainsi que des logiciels moins populaires mais tout aussi utiles, sans oublier les jeux.
S'adressant autant aux particuliers qu'aux professionnels, ce livret est à mettre entre toutes les mains. Celles de vos amis windosiens qui hésitent à utiliser autre chose que des logiciels propriétaires parce qu'ils ne sont pas informés. Celles de la personne qui s'occupe du réseau informatique de votre entreprise (nous sommes passés aux logiciels libres et à Edubuntu à mon boulot alors tout le monde peut le faire, non ?). Celles de Linuxiens qui seraient de simples utilisateurs, celles de votre bibliothèque... bref, tout le monde !!! Tiré à 10 000 exemplaires, il est également disponible en format Pdf.




Pour en savoir plus :

Articles Wikipédia :
   - Le logiciel libre
   - Les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre

Articles sur le livret :
   - Linuxfr.org
   - LePoint.fr

Téléchargement du livret (format A5) "Sur la route des logiciels libres" au format Pdf



Crédits images :
-
cmustapha.com
- Landinux


Repost 0
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 10:20
 Car je resterai ton meilleur ami !
                                           (oui, ce petit clin d'oeil à Lori n'est pas sympa mais c'est plus fort que moi ;o) !)





Je viens vous présenter ma dernière acquisition : un poste de radio écolo !

Et oui, dans quelques jours, je pars en camping. Alors j'ai déjà plusieurs fois fait du camping et j'ai déjà dormi plusieurs fois sous une tente depuis le début des vacances (dois-je compter la fois où j'ai essayé ma toute nouvelle tente dans mon salon ?). Cette fois-ci, je fais face à une grande première : je vais camper toute seule ! Malgré mes expériences, j'ai peur d'oublier plein de choses et de manquer de tout une fois que je serai seule sous ma tente. Il faut dire que j'étais toujours l'invitée jusqu'ici : je n'avais qu'à arriver avec mon matelas et mon sac de couchage. Alors je prépare à donf' ! J'ai d'ailleurs trouvé un site très sympa qui donne de bons conseils sur le camping :  Outcamp.net .La rubrique qui m'a le plus intéressée est celle-ci : la check list du campeur.  Au fait, si vous avez des conseils, un site à recommander, n'hésitez surtout pas, je suis preneuse !
Mais revenons à nos moutons : ma petite merveille ! Une radio avec panneaux photovoltaïques et dynamo. J'avais vu une radio du même type mais beaucoup plus grande et beaucoup plus chère à Nature et Découvertes. Je m'étais dit que sans l'électricité, c'était  l'accessoire indispensable pour occuper mes soirées. Petit tour à Saturn en attendant une copine la voili la voilou !



N'est-elle pas mignone comme tout ? Elle est toute compacte et très légère (parfaite pour mon sac de rando). La manivelle pour la dynamo (pour le cas où il n'y aurait plus de soleil) se range dans un petit compartiment à l'arrivère. Tout fonctionne admirablement ! Même quand il y a peu de soleil, je me rends compte qu'elle charge quand même, c'est super ! Je l'adore !!!
Alors je sais que je suis en train de m'extasier sur un truc qui existe sans doute depuis des lustres mais ça me fait plaisir d'avoir ce petit gadget qui ne nécessite pas de recharger des piles ou de courir après une prise de courant. Je lui souhaite une très longue vie !



EDIT du 1er août : De retour de camping, je confirme, cette radio est vraiment une perle ! Elle capte bien mieux que l'autoradio de ma voiture et un après-midi où il pleuvait, même sous la tente, elle trouvait le moyen de capter de la lumière ! Je n'ai pas eu besoin une seule fois de recourir à la manivelle ! Je l'adore !!!
Repost 0
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 08:46
        Rien ne se perd !




Alors voilà : hier matin, je découvre que les fraises que j'avais mises au réfrigérateur ont givré ! Enfer et damnation ! Je les ai laissées dans un coin moins froid pour voir le résultat mais rien n'y a fait, elles étaient encore toutes dures.
Qu'à cela ne tienne ! J'ai décidé de les cuisiner pour ne pas les perdre (Ben oui, j'avais prévu un petit dessert honteux composé de fraises, de sucre et de crème chantilly ; passer de ça à rien me faisait drôlement mal au coeur !).

Voici donc ce qu'il en est sorti :


 Clafoutis aux fraises
 
Ingrédients (pour 1 personne) :

5 cl de lait de riz (ou de vache)
25 g de farine
25 g de sucre
1 oeuf
1 cuillère à café d'essence de vanille 


 
Préparation :



1 - Préchauffer le four à 180°C.


2 - Faire chauffer le lait.


3 - Laver et couper les fraises, les disposer dans un petit ramequin allant au four.


4 - Mélanger dans un bol la farine, le sucre, l'oeuf et l'essence de vanille.


5 - Rajouter le lait à la préparation et mélanger à nouveau.


6 - Enfourner pour 20 mins.


7 - Essayer de ne pas manger alors que c'est encore brûlant... Trop tard ! Vous vous êtes brûlé la langue !!!








Repost 0
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 12:46
Récup'verte !!


Je viens de lire une astuce récup'  vraiment sympa sur le blog de Gédane ! Elle fabrique des pots à semi ou pour repiquer des plants avec des rouleaux de papier toilette ou d'essuie-tout ! Après l'enracinement, comme le carton est biodégradable, il suffit de mettre le tout dans le sol ! C'est tout bête mais il fallait y penser !

Si vous voulez voir comment elle passe de ceci :


à cela :




Allez donc lire son article Récup' verte.

Repost 0
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 11:51

Nettoyer son pare-brise sans produits kkbeurk

 

 

 

J'ai acheté pour la première fois il y a 2 ans du lave-glace pour ma voiture.  En voyant le bidon de liquide bleu fluo, je me suis vaguement sentie mal. Je me suis aussi dit qu'il ne s'agissait somme toute que de liquide vaisselle plus ou moins dilué. J'étais avec un ami à qui j'ai posé la question :


  Finalement, ton truc, c'est un genre de liquide vaisselle, non ?

  On peut dire ça...

  Donc je peux bien prendre du liquide vaisselle à la place non ?

  Ben pas vraiment. C'est pas exactement pareil. A mon avis, il doit y avoir des ingrédients qui ne nuisent pas à l'intégrité de la vitre qui a un revêtement spécial...


Rah ! Il m'avait filé le doute l'animal ! Du coup, j'ai quand même pris le bidon bleu fluo en me disant qu'il me servirait de contenant pour mon futur lave-glace fait maison.


Il y a un an, je suis enfin venue à bout de ce bidon de 5 litres à l'odeur nauséabnde et j'ai élaboré une recette de mon cru. Je me suis basée sur les informations sur les ingrédients lavant de Raffa et sur l'étiquette de mon lave-glace d'origine :



 

 

Admirez donc le nombre de consignes de sécurité ! Je ne sais pas pour vous mais à moi, ça m'a fait peur !

Le terme qui a atiré mon attention est le méthanol. Après quelques recherches sur Wikipédia, j'ai compris qu'il servait d'anti-gel. J'en ai donc tenu compte pour ma recette que voilà :

 


 

Lave-glace écologique (bidon de 5 litres)


 

- 10 cl de vinaigre d'alcool (il sert à nettoyer les vitres de la maison, pourquoi pas celles de la voiture ?)

- 10 cl de vodka bon marché (il s'agissait d'un fond de bouteille utilisée pour faire des macérations)

- 2 cuillères à soupe de cristaux de soude (pour leur propriété dégraissante)

- 1 cuillère à soupe de savon noir liquide

- eau


Mettre tous les ingrédients dans le bidon de 5 litres et compléter avec de l'eau.

 


Voilà le résultat :

 

 

 

 

 

J'ai testé ce mélange pendant un an. Ma seule inquiétude concernait le vinaigre qui aurait pu attaquer le  caoutchouc des essuie-glaces ou des joints du pare-brise mais je n'ai constaté aucune détérioration. De plus, le mélange ne s'est pas figé  pendant l'hiver.Je vous donne donc la recette testée et approuvée. Elle est écologique et économique, tout ce que j'aime ! J'espère qu'elle vous servira à vous aussi.

 


 

Repost 0
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 10:03
Voilàààà, c'est fini !





En fait, il est fini depuis plus d'une semine mais on est rapide à poster ou on ne l'est pas !
J'ai quelque peu modifié la fin du sac en faisant une bandoullière plus large et moins longue mais ça ne suffit pas. Je vais la défaire et la faire moitié moins longue.
Bon, ça c'était les points négatifs. Côté positif, que du bon !!! Je n'ai eu que des commentaires positifs sur mon filet qui, comme vous vous en doutez, a déjà bien servi. Les gens trouvent la couleur originale (bon, j'avoue que j'ai mis du temps pour m'habituer à voir mes courses dans une couleur aussi flashy), la forme sympa et disent que finalement, les filets d'antant, c'étaient pas si mal...
Objectifs atteints donc :
Je voulais que mon entourage en parle et y réfléchisse et bien sûr, j'avais besoin d'un sac de courses.... quelle excuse vais-je bien pouvoir trouver pour m'en tricoter un deuxième ?



 
Repost 0
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 20:11
La suite !!!

Voilà la suite de mon filet.
Je suis sensée faire 30 cm de point turque mais le sac s'agrandit tellement quand on met quelque chose dedans que je pense que je vais m'arrêter à 20-25 cm. En tout cas, c'est toujours aussi agréable à tricoter !  ^_^


Repost 0
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 13:04
Tricot Retour



Hein ? Quoi ? Comment ? Un nouvel article sur Kalawangue ???
Comment est-ce possible ? On pensait tous que l'auteur était porté disparu !

Eh bien non ! L'auteur était très occupé, débordé même ; a vécu de nouvelles aventures ; a remis 100 fois la publication d'un article intéressant sur l'écocitoyenneté ; est repassé de temps en temps pour empêcher Over Blog de mettre de la pub sur son blog ; a culpabilisé de laisser son blog à l'abandon ; n'a pas répondu à tous les mails lui demandant quand elle reviendrait...

Je ne promets rien ! Qu'on se le dise ! Il s'agit d'un réel retour mais je ne peux rien dire quant à la régularité de mes billets. J'ai beaucoup moins de temps qu'avant pour le blog mais toujours l'envie de partager des infos, des découvertes, des expériences.
Alors je m'accroche. Vous allez devoir me supporter encore quelques temps...


Je reviens avec un projet tout bête, agréable à faire, convivial et utile pour la planète.
Il s'agit de ceci :

Bon, comme ça, on a du mal à voir ce qu'il peut y avoir de convivial, d'agréable ou d'utile pour la planète dans ce début de tricot. Mais je vous explique, je vous explique !
Je participe à un Knit and Crochet Along. J'en ai fait pas mal en automne et en hiver (Le Lady February Sweater, Le gilet des Ladies, Automn Fever...). Il s'agit de tricoter ou de crocheter un ouvrage à plusieurs. Non pas en se le passant à tour de rôle mais en partageant son avancée, ses questions, ses problèmes, ses conseils, ses plaisirs avec les autres participantes via un blog collectif. Expérience très agréable dont on peut faire profiter des proches en leur offrant le fruit de son labeur (Noël a été l'occasion de faire pas mal de cadeaux tricotés). Bon, je culpabilisais souvent d'acheter de la laine pour certains de ces projets alors que j'en ai des tonnes qui encombrent mes placards.
Dans le genre "je recycle des pelotes dont je ne sais plus faire pour fabriquer quelque chose d'utile me permettant de continuer à bannir les sacs plastiques" il y a le filet à provisions ! Et oui ! Le Knit Along auquel je participe est a pour objet le sac à provisions ! J'avais déjà banni les sacs plastiques de mon appartement, les remplaçant par des sacs réutilisables puis des sacs en tissus. Mais le filet, ça prend beaucoup moins de place dans le sac à main et c'est carrément kitchissimement classe !! C'est la solution pour remplacer mon sac à courses en tissu qui m'a valeureusement servi plusieurs années mais qui s'éssoufle.
J'ai commencé mon filet à provisions dans un fil de coton et comme je ne sais pas si j'en aurait assez, il finira surement avec une touche de folie colorée.
Alors voilà, si vous voulez faire votre propre filet à provisions ou en offrir un pour convaincre un ami de se passer de sacs plastiques, rendez-vous sur le blog O les filets où vous pourrez faire votre choix parmi tous les modèles gratuits dénichés par l'orgnisatrice Theonie.


Repost 0