Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 juillet 2007 5 06 /07 /juillet /2007 14:19
Parce qu'on m'a encore regardée avec de gros yeux...





... alors que je faisais ma vaisselle, je viens expliquer ici qu'il n'est pas nécessaire de laver votre pot de sauce en verre avant de le mettre au tri sélectif.

Ce n'est pas moi qui l'ai inventé. Si vous regardez sur les guides de tri qui sont toujours distribués gratuitement, il est recommandé de ne pas laver/rincer les contenants en verre ou en carton (briques de lait...). C'est tout à fait logique : le verre, lorsqu'il sera traité pour le recyclage, sera lavé. Il y a un coût en eau pour cette procédure. Si vous vous amusez à laver votre pot en verre avant de le mettre dans le bac de tri, vous ajoutez au coût en eau pour le traitement de votre pot. En clair, ça s'appelle du gaspillage d'eau. Pas très conseillé n'est-ce pas ?

Ceci étant dit, nous n'avons pas tous la chance d'avoir ce genre de conteners juste sous nos fenêtre et faisons donc un stock avant d'aller vider le bac. Avec ça, je suis sûre que nombre d'entre vous déteste prendre à main nue des bocaux sales dans son bac de tri pour les introduire un par un dans l'orifice minuscule des conteners de tri pour le verrre. Il faudrait presque mettre ses gants de ménage pour effectuer cette opération !
La solution la plus honorable que j'ai trouvée consiste à mettre mes bocaux en verre dans l'évier au moment de la vaisselle. Je ne m'occupe absolument pas d'eux, ils sont rincés lorsque je lave ma vraie vaisselle. Il ne me reste qu'à les laisser sècher et les mettre dans mon bac de tri. Ainsi, ils sont beaucoup moins dégoutants lorsque je dois les attraper pour les faire rentrer un par un dans le contener. Pas trop de gestes en plus à faire et j'économise de l'eau.

En parlant d'économie d'eau, je viens de voir sur le blog de Poerava qu'une pétition circule pour qu'un plus grand nombre de personnes ait accès à de l'eau potable. Pour vivre, tout simplement. Alors si on pouvait éviter de gaspiller cette eau précieuse pour rincer des rebus...
Repost 0
30 juin 2007 6 30 /06 /juin /2007 00:30
Beaucoup plus soft que la première version



Je ne sais pas pour vous mais quand j'ai appris la Marseillaise au CM2, je trouvais les paroles vraiment barbares et je me demandais pourquoi nous gardions cette chanson comme hymne national puisque nous n'étions plus en guerre contre personne.
Bien sûr, j'ai compris que ce texte chargé de symbolisme est sensé susciter un élan patriotique chez tous les citoyens français mais les paroles continuent à me heurter.

J'ai découvert sur le blog d'Aïcha, Orion fleur de carotte, une Marseillaise bien plus citoyenne et éducative à mon goût, celle de Graeme Allwright :


La Marseillaise

~~ ~~ ~~

Pour tous les enfants de la terre
Chantons amour et liberté
Contre toutes les haines et les guerres
L’étendard d’espoir est levé
L’étendard de justice et de paix.
Rassemblons nos forces, notre courage
Pour vaincre la misère et la peur
Que règnent au fond de nos coeurs
L’amitié la joie et le partage.
La flamme qui nous éclaire,
Traverse les frontières
Partons, partons, amis, solidaires
Marchons vers la lumière.

~~ ~~ ~~

Graeme Allwright, Sylvie Dien
Texte libre de droit, offert par les auteurs, à distribuer sans modération.


A lire également :
L'article d'Aïcha sur cette Marseillaise
L'appel de Graeme Allwright
Repost 0
27 juin 2007 3 27 /06 /juin /2007 21:31
  Cadeaux de naissance



Comme m'y a encouragée Lunemalo sur son blog, je vous dévoile les cadeaux que j'ai fabriqués en partenariat avec elle pour un adorable Cédric né il y a peu. Je suis assez fière de moi car je débute en couture et grâce à mon envie de gâter ce nouveau venu, je me suis attaquée à des techniques encore terrifiantes pour moi jusque là.


Un sac baluchon réalisé grâce au tuto de Patia.
J'ai utilisé les tissus de Lunemalo pour faire le lien coulissant et le fond du sac.
































Comme Lunemalo m'avait envoyé beaucoup de tissu, je ne me suis pas arrêtée là. Je me suis aussi lancée dans la confection d'un bavoir puis d'un doudou chat inspiré du Wee Bunny d'Hillary Lang.


Cédric a été gâté par ailleurs par Lunemalo bien sûr, Hélène, Lyla , Louva, Venezia, Poerava et bien d'autres...
Repost 0
4 juin 2007 1 04 /06 /juin /2007 12:53
On m'a délivrée !!!


Vous avez remarqué que je n'ai rien posté depuis un mois. Pas ma faute à moi mais celle d'Over Blog qui rencontre certains problèmes avec la version 2 de l'interface d'utilisateur. Heureusement, grâce à l'intervention de mon preux chevalier Raffa, tout est rentré dans l'ordre.
J'ai l'intention de déménager ce blog un de ces jours alors préparez-vous à recevoir une newsletter expliquant le pourquoi du comment. Bon, par contre, j'ai envie de prendre mon temps pour que ce soit fait correctement donc ce ne sera pas pour tout de suite.

Je suis déçue parce que des évènements importants dont je voulais vous parler sont déjà passés. Et dire que j'avais préparé les articles ! Tant pis.







Une petite nouvelle tout de même :
Mon équipe et moi-même sommes Championnes de France N3 (niveau 3) de Roller In Line Hockey !!!!!
Je ne raconte généralement pas ma vie sur le blog mais je suis si contente et si fière de nous que je ne résiste pas à la joie de vous le dire !



Je n'avais jamais pratiqué aucun sport sérieusement avant celui-là. A la base, je voulais simplement continuer à faire du roller en arrivant sur Rennes. Je suis tombée sur ce club chaleureux : le REC Roller. La promotion du roller hockey féminin est justement inscrit dans leurs statuts et ils recherchaient toutes les filles qui seraient intéressées. On m'a donné ma chance quand je débutais et on m'a appris à apprendre de mes erreurs et de mes lacunes plutôt que de m'enfoncer la tête dans mon caca. En plus, je m'y suis fait des amies parce qu'en week-end, le principal est de s'amuser en faisant du hockey et non de gagner à tout prix. Cette année, nous avons en plus eu un coach terrible qui nous a super bien entrainées (même si des problèmes de genou puis de boulot m'ont empêchée de vraiment en profiter) et a su s'adapter à nos personnalités pour nous emmener en finale.

Alors bien sûr, j'ai conscience d'avoir trouvé un cadre idyllique et que ça ne se passe pas ainsi partout mais si vous avez la chance d'essayer un jour un sport collectif, n'hésitez pas ! Apprendre à se dépasser pour une équipe et non pour soi-même est une expérience terriblement enrichissante !


Repost 0
Published by Kinoui - dans Kalawangue blog
commenter cet article
27 avril 2007 5 27 /04 /avril /2007 11:27




 Blanc-manger coco








(Penglobe)


Je vous disais tantôt que ma crème à base de lait de coco pour les cheveux, qui a finalement été adoptée par mes mains, sentait bon le blanc-manger coco.

Je me devais de vous faire découvrir ce fabuleux met qu'est le blanc-manger coco, hypra populaire (et pourtant rare) aux Antilles.
Je précise que ceci est MA recette. Il en existe plein d'autres et les puristes me tireraient certainement les oreilles. J'invite d'ailleurs celles qui le souhaitent à m'envoyer leur recette de blanc-manger coco histoire de les publier ici et d'en faire un joli florilège.
Je précise aussi que la recette contient de la gélatine. Je ne suis pas une experte de l'agar agar. La seule fois où j'ai essayé de faire une recette avec, le gel n'a jamais pris. Donc si une habituée des gélifiants végétaux passe par là, je lui serais très reconnaissante de m'indiquer quelles proportions utiliser de façon à remplacer la gélatine.




Recette du blanc-manger coco


Pour 4 personnes :

1/2 litre de lait (le lait de riz est le plus neutre pour bien laisser ressortir le goût de la noix de coco mais celui d'amande convient également)
120 g de noix de coco en poudre
80 g de sucre en poudre (toujours pour ne pas masquer le goût de la noix de coco, je conseille de choisir un autre sucre complet que le rapadura)
3 jaunes d'oeufs
30 cl de crème fraiche liquide très froide (je n'ai pas encore essayé pour cette recette la crème à base d'amande de La Mandorle qui est très douce au goûtet m'a l'air assez liquide pour être montée en chantilly)
1 cuillère à soupe d'essence de vanille
1 pincée de cannelle en poudre
1 pincée de muscade en poudre

Préparation :

Porter le lait à ébullition avec 30 g de sucre, l'essence de vanille et la noix de coco. Laisser infuser jusqu'à refroidissement. Passer ce mélange à plusieurs reprises dans un tamis. Le goût sera alors plus prononcé.
Faire tremper la gélatine dans un bol d'eau froide.
Dans une terrine, fouetter les jaunes d'oeufs avec le reste du sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
Réchauffer le lait et le verser dans la terrine.
Mélanger. Ajouter la gélatine, fouetter.Battre la crème fraîche en chantilly et l'incorporer au mélange.
Verser la préparation dans des ramequins ou dans un moule à savarin. Les mettre 2 heures minimum au réfrigérateur (j'aime bien faire cette préparation le matin pour le soir).
Démouler (ou non, ce n'est pas indispensable) et déguster.



Repost 0
25 avril 2007 3 25 /04 /avril /2007 17:02
Jeu "Donne-moi ta main" !





Damouredo a décidé de cueillir toutes les mains de la blogosphère.
C'est aussi un petit challenge pour ceux qui acceptent de jouer le jeu. Je me vois mal mettre une photo de mon visage sur le blog. Par contre, ma main, pourquoi pas ?
Et finalement, après avoir fait ces photos, je me rends compte que c'est quelque chose de très intime. Mais j'ose !

Comment décrire mes mains ?

Avec les mots des enfants blancs peut-être ? Ils me font toujours sourire !

Mes mains sont marron devant, panaché derrière !  ;o)

Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us

Et si vous alliez rendre visite à Damouredo pour lui donner votre main ?
Repost 0
22 avril 2007 7 22 /04 /avril /2007 22:02
  Ratage réussi





Il y a quelques temps, une cotonnette a eu envie d'essayer une recette de crème pour les cheveux à base de crème de coco. Praline a fabriqué sa crème et nous a donné sa recette à elle. Elle avait tellement l'air ravie de l'effet de cette crème sur ses cheveux que j'ai eu envie de l'essayer à mon tour.
Bien sûr, j'ai moi aussi apporté mes modifications à la recette d'origine.

Voici les ingrédients que j'ai utilisés :

30 ml de crème de coco (celle qui est vendue au rayon alimentaire)
20 ml de gel d'aloe vera

10 ml de cire d'abeille
5 ml de cire émulsifiante végétale
30 ml d'huile végétale de noix de coco
15 ml de beurre de karité

2 capsules de vitamine E
1 ml d'essence de vanille
21 gouttes d'extrait de pépins de pamplemousse
1 pincée de cannelle en poudre
1/2 pincée de muscade en poudre


 Voilà ce que ça a donné :



Crème très sympathique à l'odeur divine ! J'ai choisi de l'appeler Crème blanc manger coco car son odeur rappelle exactement celle du blanc manger coco, un entremet très apprécié aux Antilles.


L'effet sur mes cheveux : Catastrophique !!!!!!
C'est la première fcrème que j'ai vue assécher mes cheveux. Jusque là, seuls les shampoings caca-beurk y étaient parvenus !

Je commençais à désespérer en me disant que j'avais fait un beau gaspillage et je me suis souvenue que mes mains avaient particulièrement apprécié les restes récupérés sur les bords du bol dont je me suis servie pour faire la préparation.
J'ai donc commencé l'expérience et décidément, mes mains adorent ! La peau regonfle et reste bien satinée, sans aucun effet de gras car la crème pénètre vraiment très bien. Donc voilà une nouvelle crème pour mes jolies mimines !

Repost 0
20 avril 2007 5 20 /04 /avril /2007 19:50
  Première édition de
la Fête de la Nature
le 19 et 20 mai







A l'instar de la musique ou du patrimoine, la nature possède désormais également sa journée. Deux pour être exact (et c'est le moins qu'on puisse faire). Elles auront lieu les 19 et 20 mai un peu partout en France.


A l'initiative du Comité français de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) et du magazine Terre Sauvage, tous les réseaux français de protection de la nature (Parcs nationaux et régionaux, Réserves Naturelles, France Nature Environnement et toutes ses associations membres, le Conservatoire du littoral, l'Office National des Forêts, Fédération des clubs Connaître et Protéger la Nature, Conservatoires régionaux d’espaces naturels, Conservatoires Botaniques Nationaux, la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme, la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux), le Muséum national d’Histoire naturelle, le Réseau Océan mondial et Rivages de France) ont décidé de s’unir pour proposer simultanément au public pendant ces deux jours des milliers de sorties et d’animations nature gratuites dans toutes les régions, en métropole et outre-mer.

Le but est de permettre au public de découvrir les richesses de la faune et de la flore, comprendre l'importance et les enjeux de la protection de la biodiversité et rencontrer des professionnels et des bénévoles qui ont pour passion de protéger la nature, de la gérer et de l'embellir. Espérons que la connaissance et l'émerveillement suscités par ces actions déclencheront une prise de conscience qui donnera au maximum de français (et surtout les enfants, j'ai remarqué à quel point ils sont réceptifs à ce type message) l'envie de protéger la planète.


En Bretagne, de nombreuses manifestations sont prévues pour l'occasion.
J'ai également reçu un mail de Sarah Durieux de la Fondation Nicolas Hulot que je vous transmet :

La Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme et la Fondation de France s'unissent pour lancer les premières Rencontres de Branféré. Sur le domaine de Branféré (dans le Morbihan), propriété de la Fondation de France et lieu d'implantation de l'École Nicolas Hulot, cet événement aura pour but d'émerveiller, d'étonner, d'émouvoir pour mieux sensibiliser.
Autour du thème "la biodiversité au quotidien", des activités pédagogiques, culturelles et festives, des moments d'échanges et de partage et un spectacle mêlant le merveilleux, les animaux et les hommes seront proposés pour rappeler l'importance des services rendus par la nature. Des animations imaginées pour enchanter toute la famille favoriseront le dialogue direct entre le public et les intervenants. Le rythme et l'organisation de la manifestation permettront à chacun de créer son propre parcours nature selon ses aspirations.





Pour de plus amples informations, allez visiter ces sites :
Fête de la Nature
Liste des manifestations prévues en Bretagne
Les rencontres de Branféré
La Fête du Jardin et de l'Eau
organisée le 20 mai par Eau et Rivières de Bretagne
Repost 0
10 avril 2007 2 10 /04 /avril /2007 21:29
Le sauveur des sportives esseulées


Il y a des soirs comme ce soir où je rentre de l'entrainement de hockey rompue mais un sourire perclus d'endorphines sur le visage. Je monte les étages avec mon sac de sport, je referme la porte de l'appart, je dépose mon sac en soufflant. Là, déjà le sourire est moins large, teinté d'une faim naissante. Je vais ouvrir la porte du réfrigérateur... rien.

Je vais sortir mon équipement du sac et le mettre en place pour qu'il sèche. Je mets la serviette et la tenue au sale. Je range le sac. Je retourne au réfrigérateur. Comment ? Toujours rien ??? Plus de sourire. La faim me tient et elle ne me lâche pas !

Je tourne, je tourne. Pas envie de cuisiner. Trop fatiguée.

Je tourne, je tourne, mes yeux se posent sur la brique de soupe de la marque Grandeur Nature. Et tout à coup, mon sourire revient, je me mets à saliver.

J'en réchauffe un peu, je verse le tout dans ma tasse, je me brûle la langue parce que j'ai pas pu attendre... ça y-est, les endorphines sont de retour, j'affiche un grand sourire béat !

Cette soupe qui me sauve la vie, la voilà :


Soupe veloutée légumes du Sud de Grandeur Nature


Je cherchais une soupe avec un maximum de légumes dans le mag bio un jour et je suis tombée sur celle-là : 66%, c'était le maximum. L'emballage ne paye pas de mine comme ça mais le contenu est succulent ! Label AB, que du végétal à l'intérieur (pas si évident, regardez la compo de certaines soupes pour voir !) et 3,30€.
Si vous en avez l'occasion, essayez-là !

Bon ben voilà, c'était le petit coup de coeur (de plaisir surtout !) du jour !
Repost 0
9 avril 2007 1 09 /04 /avril /2007 13:14
  STOP !
On arrête tout et on déguste !!!!



Quand même, y-a des jours où je me dis qu'on a de la chance de devoir manger pour vivre ! Combien de plaisirs raterions-nous sinon !
J'avais plusieurs restes à la maison : échalotes, lentilles vertes du Puy, pommes de terres. Je cherche ce que je pourrais en faire sur plusieurs moteurs de recherche. Mouais, bof.
Et là, je tombe sur l'article de Cléa qui se prépare, elle, à faire son grand ménage de printemps et chasse donc les lentilles presque périmées.

Je continue, je continue, je lis la liste des ingrédients... il ne me manquait que le saumon fumé que j'ai acheté hier pour faire cette salade de lentilles vertes et saumon fumé aux pommes de terres tièdes. Comme le dit Cléa, c'est un titre de recette à rallonge mais on n'a rien sans rien. Impossible de mentionner l'un sans plébisciter l'autre. Allez donc sur son blog pour avoir la recette.

Je n'ai pas de photo du plat que j'ai fait à vous montrer parce qu'il est loin d'être aussi beau que celui de Cléa qui m'a donné l'eau à la bouche.
Moi j'aime les lentilles cuites au point que certaines s'écrasent et qu'elles ne restent pas bien en grain comme sur la photo. Ma maman les fait comme ça et je ne conçois pas de les manger autrement. Mais c'est franchement trop moche pour que je vous montre une photo ! De même, je ne conçois pas de les manger sans le soupçon de cannelle, de muscade et de thym que ma maman y ajoute systématiquement. J'ai donc ajouté une branche de thym à l'eau de cuisson de mes lentilles et saupoudré d'une infime quantité de cannelle et de muscade une fois qu'elles ont été cuites. J'ai les ai également salées au gomasio plutôt qu'au sel tout simple.
Autre différence, je n'épluche pas mes pommes de terre. J'avais lu je ne sais plus où que les seuls nutriments intéressants dans la pomme de terre se trouvent dans la peau ou la fine pellicule juste en dessous. Il fallait donc garder la peau dans la mesure du possible. Depuis, j'épluche rarement les pommes de terre et je les trouve plutôt fades sans leur peau. Bien sûr, pour ça, j'achète des pommes de terre bio qu'il suffit de bien brosser pour enlever la terre et autres saletés.

Voilà la photo de l'ustensile que j'utilise pour faire cuire mes légumes à la vapeur : le truc à vapeur. Oui, oui, je ne connais jamais le vrai nom des choses. Je le place dans ma rizeuse ou autocuiseur (oui, là, je fais un effort ;o) !) qui est toute rikiki et les deux s'emboitent parfaitement.



















Arrive donc le moment de la dégustation. Comment vous dire ?
Le bonheur ? Le nirvana ? La tristesse de savoir que vous n'en avez préparé qu'une assiette ? L'explosion des saveurs sur les papilles qui vous surprend alors que vous vous savez pourtant parfaitement tout ce que vous avez mis dans votre plat ? Je crois que c'est vraiment ce moment exquis que je recherche quand je mange et cherche à connaitre de nouvelles saveurs.

Ah là là ! Quel plaisir mes enfants ! Courrez donc essayer cette recette, vous m'en direz des nouvelles !
Repost 0