Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 09:34

Vu au début sur un autre blog mais je ne sais plus lequel.
Les couturières savent que l'on gaspille beaucoup de bobines de fil blanc ou noir. Oui, on a beau ne pas coudre que du tissu de ces couleurs-là, il faut reconnaitre qu'elles sont quand même passe-partout et et que ce sont ces fils qui reviennent le plus souvent. Pour faire des économies, on peut acheter des cônes à surjeteuse. Ces cônes sont des bobines taille XXL qui vous font vous arracher les cheveux si vous n'avez pas le bon support pour vous en servir. J'ai déjà essayé, ils sont beaucoup trop lourds et volumineux pour le porte-bobine classique de la machine à coudre. Le fil finit par se coincer car il n'est plus entrainé : c'est loin d'être pratique ! Il faut donc acheter un porte-cône du commerce.


Ils ressemblent en général à cela : http://www.coudre-broder-tricoter.com/coudre/pour%20machine/jportecone552.jpg(Vu chez www.coudre-broder-tricoter.com)

 

 

Je vous invite à aller voir sur son blog de quelle manière Séverine a fabriqué un porte-cône récup (et qui lui a donc coûté 0 €) qui n'a rien à envier à ceux que l'on achète : Byseverine


http://idata.over-blog.com/2/28/56/36/divers-bricolage/PC170036.JPG

 

Je trouve cette idée vraiment géniale !

Repost 0
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 05:01

Ou plus exactement : comment font le fil de la bobine et le fil de la cannette pour s'associer sans s'emmêler et former la couture ?

 

http://mamidoo.free.fr/html/gifs/objets/maison/couture/couture_11.gif

 

Si vous êtes comme moi et que cette question vous turlupine depuis le jour où vous avez dû mettre en place votre première cannette dans la machine et faire ressortir ce fil avec l'aiguille ; si vous avez posé la question à des copines couturières qui vous ont répondu que l'aiguille entrainait le fil de cannette mais n'ont pas su vous expliquer comment et que cette question vous tient en haleine depuis plusieurs années, alors allez voir cette vidéo ! 


Et tout à coup, les brumes de l'incompréhension se dissiperont, écartées par ces rayons de soleil de connaissance, le tout accompagné d'une musique classique enchanteresse... et on va s'arrêter là ! Allez donc voir, c'est instructif !

 

 

La même chose en animation et bien détaillé. Par contre, inutile de regarder jusqu'à la fin hein ! Il n'y a aucun rebondissement type surfilage ou double aiguille (faut pas rêver non plus !) : How a sewing machine works

 

http://mamidoo.free.fr/html/gifs/objets/maison/couture/couture_09.gif

 

  En fait, il existe pas mal de vidéos expliquant cela mais je trouve celles-ci vraiment bien. Et puis si vous le saviez déjà, contentez-vous de vous régaler les yeux. Quelle belle invention tout de même ! 

Repost 0
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 11:57

Encore une idée de transformation d'une palette !


Cette fois-ci, c'est Marieatousprix du blog Des fourmis dans les doigts qui a transformé une palette en porte-manteau. Je le trouve magnifique et cela me donne des idées pour cacher 3 chevilles très très moches de mon entrée.


Allez donc voir sur son blog de quelle manière elle s'y est prise (clic sur l'image) :

 

 

http://storage.canalblog.com/98/69/714572/55680614_p.jpg

  Un porte-manteau à partir d'une palette de Marieatousprix

Repost 0
22 juillet 2010 4 22 /07 /juillet /2010 18:01

Quelques jours après avoir emménagé dans mon nouvel appartement, j'ai repéré des portes d'armoires déposées au pied de mon immeuble. Je manquais de tellement de choses que je me suis dit que ça pourrait toujours servir. Ni une ni deux, j'ai embarqué les portes (vive les ascenseurs !!!) et elles ont dormi quelques temps sur mon balcon :


img_2698.jpg

 

Très vite, j'ai souffert d'un maque de rangements alors j'ai pensé faire des étagères dans mon débarras. Mais comme celui-ci est assez exigu (1 m de large), il fallait les faire en hauteur pour pouvoir circuler et prendre des objets sans trop se déhancher. C'était donc parti pour les étagères à partir des portes d'armoire.


Comme par hasard, je suis tombée à ce moment-là sur Clés de Fa, appartement témoin de la CAF où des professionnels échangent et conseillent concrètement sur la gestion au quotidien de son logement.

http://www.viesdefamille.fr/infos-locales-caf/caf-rennes/320-la-caf-a-tes-cotes.html

Je ne sais pas si ça existe partout mais dans mon quartier, cela crée une très bonne dynamique. Je suis donc allée à quelques ateliers de jardinage et d'initiation à la menuiserie. Depuis, j'ai moi-même participé bénévolement à des journées d'échange sur la fabrication de produits ménagers sains ou à la fête du jardinage. J'ai donc, grâce à une séance de théorie sur l'outillage en menuiserie, compris quels outils je devais me procurer pour mener à bien mon projet. Au final, on peut tout avoir pour presque rien dans les magasins de bricolage ou dans les hypers mais il faut juste savoir quelles sont les fonctions indispensables à chaque outil et comparer les prix.

Je me suis donc retrouvée à préparer mes murs (réfléchir au bon emplacement des étagères, tracer les lignes, réfléchir au type de mur auquel j'avais affaire  (ici béton donc perceuse à percussion) puis utiliser perceuse et mèche adaptée) : 


Mur débarras


Et puis le plus dur a commencé : percer les murs de béton à la perceuse à percussion, c'était une grande première pour moi. Au final, on prend vite le coup de main... sauf que j'ai réussi à casser la mèche, ce qui n'arrive presque jamais. Bref, il y a eu pas mal de péripéties dans cette affaire et j'étais bonne à filer sous les couvertures une fois la chose terminée. La seule chose que je n'ai pas pu faire seule, c'est finir le vissage sur certaines équerres. Bah, oui, j'ai eu besoin de la force d'un homme !  

Au final, je suis super fière de moi !!!

 

Voilà les photos :

 

Prépa étagères

 

Étagères


Ces étagères sont très solides. Je ne sais plus combien de kilos elles peuvent supporter mais c'est énorme. Et ça tombe bien !

C'est cette expérience qui m'a fait réaliser que je pouvais me lancer dans d'autres réalisations en récup sans que ce soit trop fastidieux. Du coup, j'ai décidé de faire moi-même pas mal d'objets/meubles de l'appart. Je suis loin d'avoir fini et c'est justement ça qui est bien car cela me permet de bien laisser murir chaque projet.

Repost 0
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 09:59



Ben oui, je n'ai pas trouvé d'autre nom pour ce bricolage improvisé !

Tout est parti d'une envie de dessiner mon futur jardin sur mon balcon. J'avais mille idées à la seconde et une mémoire de poule ! Je voulais organiser tout ça. Et puis je me suis rendue compte que je voulais énormément de choses mais que le balcon n'était pas à rallonge. Surtout que j'ai bien l'intention de construire une table et des chaises pour y siroter une infusion à la menthe de mon jardin ! Petit dessin donc, il y a 2 mois, d'un bac en forme d'escalier histoire de gagner de la place. Et puis il a fallu s'y mettre pour de vrai. J'ai donc commencé à y réfléchir sérieusement et je me suis dit qu'en plus de l'escalier, une tour à fraisiers serait drôlement sympathique autant qu'utile.

Et me voilà lancée avec mon plan assez rudimentaire basé sur les dimensions de palettes que j'avais. Je pensais boucler la chose en un après-midi mais il a fallu séparer les planches et se résoudre à faire la suite une autre fois. Puis scier le fond de la jardinière, mettre les planches formant la tour à fraisiers en me rendant compte que je n'avais pas vraiment réfléchi aux fixations. Beaucoup de casse-têtes assez délicieux somme toute car chacun d'eux a trouvé une solution avec les moyens du bord. Petites photos des premières avancées. Puis la pause imposée par la pluie et mes nombreuses activités.

Mais elle est enfin finie cette jardinière !!!!! Je suis fière comme c'est pas permis. J'ai failli verser ma petite larme en la photographiant !

Voilà les photos :


jardinière multifonctions

Le bac multifonctions dans la lumière du soleil couchant... C'est-y pas romantique...

 


bacs en escalier

La partie basse en forme d'escalier qui recevra de la salade et plein d'autres plantes aromatiques ou condimentaires. Je n'ai pas peur qu'il n'y ait pas assez de place, les racines pourront se développer vers l'arrière où y il aura beaucoup de terre.

 


tour à fraisiers

La tour à fraisiers au-dessus de laquelle trôneront le thym, la lavande papillon et l'aneth qui aiment le soleil et n'ont pas besoin de beaucoup d'eau.

 


Alors il faut encore que je ponce un peu, que j'enduise le tout d'huile de lin pour protéger le bois des intempéries , que je mette une bâche dans le fond et que je prépare des réserves d'eau. Encore du boulot donc mais le plus gros est fait et je vais bientôt pouvoir repiquer tous les plans qui attendent avec impatience de trouver leur place. Je crois que je vais passer un bon été dans mon nouvel appart...

Repost 0
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 14:40

Eh bien oui ! Il était temps !


J'ai déménagé, attendu très longtemps ma connexion internet mais surtout, je n'avais plus le temps de rien. Et quand on perd l'habitude de bloguer, difficile de s'y remettre, même si on a beaucoup de choses à dire. Parce que j'en avais des choses à raconter, des évènements à relater, des infos à donner. Une liste longue comme un jour sans pain s'est constituée au fil des mois et à chaque fois que je passais sur le blog, elle me décourageait.

J'ai donc décidé de prendre les choses comme elles viennent : un truc à dire aujourd'hui ?  Eh ben tant pis pour les autres qui attendent leur tour ! Les autres viendront quand j'aurai le temps !

 

Et aujourd'hui, j'en suis à ceci :

 

img_3209.jpg

 

Un tas de palettes prenant le frais sur mon blacon. J'ai décidé de m'y attaquer. Je suis devenue une parfaite bricoleuse (parfaite sous-entend que je n'ai aucune idée de la façon d'arriver à mes fins mais je bidouille à mort pour le faire !). Je me suis acheté du matériel de menuiserie très utile (que l'indispensable et le pas cher, ce qui suffit amplement pour ce que je fais) ainsi qu'une perceuse, une scie sauteuse et une mini table de découpe. Si on m'avait dit il y a 6 mois que je saurais utilisr tout cela, j'aurais ri au nez du plaisantin. Et pourtant, ce nouvel appartement me donne des ailes. Je ne suis jamais à court d'idées récup. C'est un vrai bonheur ! Il faudra que je mette des photos de mes autres réalisations.


Mais pour l'heure, revenons à nos moutons. Une des palettes a subi pas mal de transformations. Elle est d'abord devenue ceci :

 

img_3211.jpg

 

Puis cela :

 

img_3219-copie-1.jpg

 

Et s'il arrête enfin de pleuvoir, la suite devrait arriver demain ! J'ai vraiment hâte de finir !

Repost 0
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 13:31
 

      Épargnez les sapins de Noël !!!




Après Noël, l'un des déchets les plus encombrants est le sapin. Un petit tour sur l'album des sapins abandonnés de Hooly devrait vous convaincre du gaspillage perpétué à chaque fin d'année (le blog est fermé mais vous avez encore accès à l'album qui fonctionne très bien sur la gauche).


(http://www.cs-renelevesque.qc.ca/primaire/arbres/sapin.html)


Sapins naturels
On ne conseille jamais assez de penser à replanter le sapin s'il est naturel. Il est également possible de le transformer utilement par broyage et compostage.
À Rennes, des enclos à sapins seront disponibles un peu partout (RennesMétropole, rubrique déchets pour connaitre les emplacements) afin de limiter la casse.

(www.rueducommerce.fr)


Autres sapins
Les sapins de Noël artificiels sont tout à fait honorables, économiques et plus durables. Pour ma part, quand j'étais petite, nous n'avons jamais utilisé de sapin naturel. Le notre était en plastique vert très réaliste et nous avions autant de plaisir à le décorer que s'il avait été naturel. Cette version est tout de même très économique dans la mesure où il me semble que ma mère a encore ce sapin. De plus, inutilie de couper un sapin de plus chaque année. Halte au gaspillage d'énergie pour couper/préparer/acheminer vers les différents intermédiaires puis jusqu'au magasin et enfin chez vous !




Et puis il y a ma version !
Bon, ce n'est pas exactement ma version ! Je me suis servie d'un patron de Stéphanie. Mais j'ai décidé de ne rien acheter de nouveau pour faire mon sapin. Pari réussi car j'ai beau y faire, je n'ai toujours pas réussi à venir à bout de mes sacs de chutes de tissus. Je n'ai donc pas eu à chercher beaucoup. Alors je précise que pour moi, pas trop d'intérêt à avoir un vrai sapin de Noël. Le plus important, c'est surtout la symbolique de réunion de la famille (et accessoirement, d'avoir un endroit au pied duquel poser les cadeaux ^_^ !). Du coup, je suis assez contente d'avoir mon rigolo petit sapin que je voulais très simple. Il ne m'aura coûté qu'un peu de fil et l'électricité pour faire fonctionner ma machine à coudre pendant 3 mins. Eh oui ! C'est facile et rapide à faire alors ne vous privez pas pour faire le votre !!! Ou les votres ! Vous pouvez tout à fait pondre une petite forêt comme certaines l'ont fait !  Voir le groupe Flickr des Soft Trees.


(Sapin de Noël écolo réalisé avec des chutes de tissus et de feutrine)


A lire également : Sapin de Noël 100% récup'
Repost 0
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 13:47


Encore de la récup'.
J'avais ce vieux tee-shirt taille XXL très pratique quand je faisais du roller acrobatique puis détourné en chemise de nuit. Il ne ressemblait vraiment plus à rien.
J'ai donc taillé dans le vif en utilisant le patron du haut 12 du livre 1 des Japan Couture Addicts. J'ai utilisé l'envers du tissu qui était plus foncé  pour être sûre de ne plus penser aux usages passés de ce tee-shirt. J'ai rajouté des manches et utilisé un vieux tissu pour faire le biais. Pour faire bonne mesure, j'ai fini toutes les cannettes de fil qui trainaient et que je n'avais pas le coeur de jeter.

Et voilà une 12 pour une nouvelle vie :



Repost 0
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 10:16
Voilà, la couture c'est super et tout et tout mais mais il en sort beaucoup de déchets.
Je me suis donc retrouvée au fil du temps avec plusieurs boites de chutes de tissu. Au début, on se dit : "Je ne garde que les chutes de belle taille dont on peut encore faire quelque chose". Puis ça devient : "Oh non, ce tissu est tellement beau : Je refuse d'en jeter même 3 cm !". Et au final on abouti à "Oh et puis zut ! Je fourre tout ça dans la boite à chutes et on verra assez".
Du coup, le bas de mon meuble à tissus (je dis mon meuble à tissus comme si les tissus n'étaient pas en fait stockés un peu partout dans la maison, ça fait bien plus sérieux...) ressmble à ça (bien sûr, je ne montre que les boites regardables...) :



Il était temps de faire quelque chose. Comme il commence à faire froid et que des courant d'air se glissent sous ma porte d'entrée, j'ai décidé de faire un copain au boudin de porte qui sépare la cuisine du séjour (je sais, la moquette fait peur) :



Petits essais d'assemblage :



J'obtiens un sympathique rectangle auquel j'ai rajouté des disques eux aussi récup.



J'ai assemblé les disques de tissus pour faire le fond et cousu le boudin en laissant une ouverture suffisante pour y passer le poing.
Bourrage brutal et jubilatoire (Gnark ! Gnark ! Plus de place pour les tissus !!!). Je me retouve avec du tissu qui dépasse de l'ouverture. Très bien !



Je referme à la main à points glissés :



Et voilà la bête prise sous toutes les coutures :



Encore mission réussie pour Super - Kinoui !!!
Repost 0
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 10:03
Voilàààà, c'est fini !





En fait, il est fini depuis plus d'une semine mais on est rapide à poster ou on ne l'est pas !
J'ai quelque peu modifié la fin du sac en faisant une bandoullière plus large et moins longue mais ça ne suffit pas. Je vais la défaire et la faire moitié moins longue.
Bon, ça c'était les points négatifs. Côté positif, que du bon !!! Je n'ai eu que des commentaires positifs sur mon filet qui, comme vous vous en doutez, a déjà bien servi. Les gens trouvent la couleur originale (bon, j'avoue que j'ai mis du temps pour m'habituer à voir mes courses dans une couleur aussi flashy), la forme sympa et disent que finalement, les filets d'antant, c'étaient pas si mal...
Objectifs atteints donc :
Je voulais que mon entourage en parle et y réfléchisse et bien sûr, j'avais besoin d'un sac de courses.... quelle excuse vais-je bien pouvoir trouver pour m'en tricoter un deuxième ?



 
Repost 0