Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juin 2006 2 20 /06 /juin /2006 16:15
Ca n'existe pas quelqu'un qui ne connait pas le pain perdu ! Eh ben si !




Comment la maman de mon amie a-t-elle pu passer à côté de ce must pour recycler le pain rassis, je n'arrive pas trouver la réponse. Peut-être qu'elle ne connaissait que le pouding (ça s'écrit comme ça cette bête-là ?), allez savoir.
Toujours est-il que quand j'ai dit vendredi que j'allais profiter de ce que tout le monde au boulot avait acheté du pain pour en laisser une bonne partie rassir sur la table de la cuisine pour faire du pain perdu, mon amie m'a regardée avec des gros yeux. Un peu les mêmes que ceux d'Arnold (d'Arnold et Willy) quand il disait : "Mais qu'est-ce que tu me racontes là ???"


Après lui avoir expliqué les grandes lignes de la recette, j'ai décidé de la lui faire en image, afin qu'elle se rende bien compte (parce que ça n'avait toujours pas l'air bien clair pour elle) :




Le pain perdu, il est fait avec ça :
du pain tellement rassis qu'on voit pas trop ce qu'on pourrait en faire à part du puding ou le donner aux animaux. On peut prendre n'importe quel pain : du blanc, du complet, du aux céréales qu'on aime, du pain de mie.... ils font tous l'affaire !







Première étape : couper le pain en tranches

Et là, pensez à prendre un bon couteau avec de vraies dents. Parce que sinon, la séance risque fort de se transformer en un concours de vol plané de pain. Sans compter que vous risquez fort de finir à l'hôpital pour avoir louper le pain et bien tranché vos doigts !





Seconde étape : préparer l'appareil
On met dans un saladier : deux oeufs et du sucre (la quantité que l'on veut), on rajoute du lait (n'importe lequel fera l'affaire), et on touille ! Il faut doser le lait de façon à obtenir une crème ni trop liquide, ni trop visqueuse (à la limite, mieux vaut qu'elle soit trop visqueuse, on peut toujours rajouter du lait).

 

 






Troisième étape : ramollir le pain dans l'appareil

Yep ! On met ses tranches de pain dans l'appareil de façon à ce qu'il s'imbibe bien du liquide. Mais alors pas trop longtemps parce sinon, le pain deviendra tout mou et se
disloquera dès qu'on y touchera devenant très difficile à manipuler.
Pendant ce temps-là, on fait chauffer un peu d'huile dans une poêle.
Alors bien sûr, inutile de mettre de l'huile dans une poêle anti-adhésive mais le petit croustillant donné par l'huile me parait indispensable !





Quatrième étape : faire frire le pain
A feu ni trop fort (le dessus va cramer et l'intérieur rester cru)
ni trop doux (bon, on a envie de les manger quand même !)

Une fois que le pain perdu est bien doré, il est prêt ! On peut le sortir de la poêle !







Cinquième étape : dégustation !
Bon, c'est forcément la seule pour laquelle il n'y a pas de photo ! Déjà que j'ai eu la présence d'esprit de me souvenir de prendre en photo le dernier pain perdu dans sa poele ! Tous les autres étaient engloutis depuis belle lurette !

Photo d'Arnold tirée de ce site : http://www.grioo.com/info394.html
Repost 0
6 juin 2006 2 06 /06 /juin /2006 12:35
 Le lait de vache en perte de vitesse dans mon assiette









J'ai décidé il y a bien longtemps de passer aux laitages végétaux car ils sont sensés nous apporter beaucoup plus de nutriments intéressants que le lait de vache (dont le calcium n'est pas si bien assimilé que cela par notre organisme). J'avais aussi envie de varier mon alimentation et découvrir de nouvelles saveurs.
Cela fait donc environ 8 mois que je n'achète du lait de vache qu'occasionnellement, quand je veux me faire un petit déjeuner chocolat-tartine. Parce que j'ai eu beau chercher, je n'ai pas trouvé de lait végétal capable de le remplacer en association avec le chocolat sur mes papilles gustatives.

J'étais partie en stage avec mes stocks de laits de riz, d'avoine et de soja sous le bras, ainsi que ma purée d'amandes qui me sert non seulement à faire mon lait d'amandes mais bien d'autres recettes. Je suis arrivée au bout de cette réserve (sauf la purée, faut pas non plus exagérer, j'en suis pas capable en seulement quelques mois !) et n'ayant pas encore trouvé de magasin bio où aller en acheter, j'ai acheté du lait de vache.

Et là, horrible déception !!! J'ai préparé mon muësli comme d'habitude mais cette fois avec du lait de vache. J'ai eu une sensation de lourdeur, de gras, d'écoeurant de tout ce qu'on voudra, c'était vraiment immonde !!! Je me suis dit que c'était parce que je n'en avais pas consommé depuis lontemps. Le lendemain, petit-déjeuner chocolat-tartine. Tout va bien ! Me voilà rassurée et je repars sur une crème de riz la fois d'après. Grosse erreur !! J'ai eu encore plus de mal à finir mon bol que la fois précédente !

J'avoue que je suis assez étonnée. Moi qui ai toujours bu le lait de vache de bon coeur (pourvu qu'il ne soit pas tout seul), j'avais vraiment du mal à aller plus loin !

Je me dis que j'ai dû perdre l'ahbitude de tout ce gras. Quabd j'étais petite, j'étais incapable de boire le lait cru ou entier car la crème m'écoeurait. J'ai eu exactement la même impression en le buvant avec mon muësli. Peut-être que le chocolat qui est également un peu gras masque cette sensation quand on les marie. Toujours est-il que j'aurais du mal à recommencer à boire le lait de vache sans chocolat ou dans des crèmes.

Je ne pensais pas que l'on pouvait aussi rapidement perdre le goût d'un aliment. Nouvelle expérience pour moi. Mais c'est encourageant. Le même phénomène se produit avec la viande et comme on n'a pas spécialement besoin d'en manger beaucoup, elle ne va pas me manquer ! :)



Repost 0
2 mai 2006 2 02 /05 /mai /2006 04:18
 
Adieu Nutella !!!






J'avoue, j'aime bien le Nutella. En général, j'achète un petit pot, il fait 2 jours et il n'en reste plus. J'attends toujours pas mal de temps avant d'en racheter car sur la fin du pot, je finis toujours par être légèrement écoeurée : trop de sucre, trop de gras.


J'ai entendu vanter les mérites d'une pâte à tartiner sur le site de Lia et Tinyturttle. Ca m'a titillé les papilles (vi, mes papilles n'ont pas besoin de fonctionner en vrai pour être sollicitées) et j'ai fait quelques recherches pour connaître sa composition. La voici d'ailleurs :


Pâte à tartiner aux noisettes Samba de Rapunzel

Composition : noisettes bio (45%, soit 3 fois plus que le mieux dosé de ses concurrents), sucre de canne complet Rapadura, graisse de palme non - hydrogénée bio, poudre de lait entier bio, poudre de cacao (4%), vanille de bourbon bio.








Bon, on voit qu'on ne joue pas du tout dans la même catégorie que le Nutella dont la composition est la suivante :   sucre, huiles végétales, 13% de noisettes, 7 % de cacao maigre, 6,6 % lait écrémé en poudre, poudre de lactosérum, émulsifiant (lécithine de soja), arôme.


Je me suis dit que je ne risquais rien à essayer et que je n'aurais qu'à donner le pot à mon ogre de chéri si je n'aimais pas le goût. En effet, j'ai déjà trop souvent été déçue par des pâtes à tartiner soit disant à la noisette  vraiment écoeurantes contenant trop de gras et juste une trace de noisettes.

Eh bien j'ai bien parlé du Samba à mon chéri mais il n'en a jamais vu la couleur ! Je ne l'ai même jamais amené chez lui, je pourrais un jour rentrer en rêvant de ce goût unique et puissant de noisettes et trouver le pot reposant tranquillement dans le tas de verres à recycler.


Comment dire ? J'adore le Samba noisettes !!! Rien à voir avec le Nutella qui fait tout de suite lourdeau à côté. Le goût est bien plus fin et riche. Si bien que je mets beaucoup plus de temps à finir le pot, pour faire durer le plaisir et aussi parce que j'ai vraiment l'impression d'avoir donné quelque chose de nourrissant à mon estomac. Avec le Nutella, j'ai juste l'impression de donner un truc bon mais jene vois pas passer les tartines.

Bon, on est d'accord, c'est quand même une belle quantité de gras et de sucre mais qu'est-ce que c'est bon ! Et d'abord, pour ne pas prendre de poids, il faut manger varié, équilibré et faire du sport ! Alors je peux me le permettre ! Na !

Par contre, je connais certaines addict qui ne peuvent plus se passer de cette pâte à tartiner. Envie de rejoindre le club ? Allez donc gôuter le Samba noisettes que l'on trouve dans beaucoup de magasins d'alimentation bio.
Et faites comme moi : dites adieu à Nutella !!


Bon, m'en vais essayer le Samba à toutes les autres sauces moi !


Sources :
Composition Nutella : http://www.supertoinette.com/fiches_recettes/fiche_nutella.htm
Composition Samba Rapunzel : http://www.rapunzel.fr/index.php?page=52&menu=menu5&code=SAMB

 

Voir aussi :

http://www.vajra.be/blogs/index.php/2005/10/04/title_7

http://www.vajra.be/blogs/index.php/2006/04/04/jean_herve_cremes_de_fruits_secs_noix_ch

Sur Jean Hervé

 

 

 

Repost 0
20 avril 2006 4 20 /04 /avril /2006 00:45
  Petits déjeuners bio






 

 







 Petits déjeuners bio - Valérie Cupillard

 

 




Ce petit livre à 5 euros est mignon comme tout et permet de se régaler comme ce n'est pas permis. Il donne de génialissimes recettes et des tonnes d'idées pour de sympathiques variations. Les petits déjeuners sont classés par catégories saisonnières : hiver, printemps, été, automne.

Dans la catégorie automne, en ce moment, une recette que je ne me lasse pas de décliner sous tous les tons : Le Risotto au lait d'amandes. Le mien n'est jamais le même puisque je le fais avec tout ce qui me tombe sous la main mais il a quand même une base immuable inspirée du livre.



Recette de base :

1 verre de riz rond demi-complet
1 cuillère à café de cannelle en poudre
1 grand verre de lait d'amandes (ou avoine, soja, riz...)
3 cuillères à soupe de miel


Faire revenir le riz et une poignée de fruits secs dans une cuillerée à café d'huile de tournesol (ce sont des amandes effilées dans le livre, moi je concasse ce que j'ai sous la main : noisettes, amandes, noix, graines de tournesol, pignons de pins...). Ajouter deux verres d'eau et la cannelle. Après 20 mn à feu moyen bas, toute l'eau est absorbée. Rajouter le miel et le lait. Continuer la cuisson à feu doux jusqu'à ce que le riz soit cuit.
Et là, rajouter des fruits frais coupés en petits morceaux : poires, pommes, abricots, ananas... En ce moment, je teste les premières fraises. Elles ne sont pas encore assez sucrées mais vont très bien dans ce petit déjeuner. Et je me régale !!!!
Bien sûr, il se prépare la veille ou 30 minutes avant de manger.



Repost 0
6 mars 2006 1 06 /03 /mars /2006 23:02
Vite vite avant que j'oublie !!!!!





Bon, j'ai ouvert mon placard en rentrant tout à l'heure, plus grand chose. Ouaip, pas terrible !

J'ai décidé de faire avec tout ce qui me tombait sous la main :

1 cuillère à café de chaque :  flocons d'épautre,  flocons de châtaignes, flocons de pois cassés, farine de 5 céréales, purée d'amandes. Lait de soja chaud pour faire gonfler tout ça. Dix minutes pendant lesquelles j'ai bu un bon thé chaud (fait froid, l'a neigé plusieurs fois aujourd'hui à Rennes). Je rajoute un oeuf, quelques gouttes d'huile d'olive dans la poêle et hop ! Vive la galette !

Je n'avais aucune idée de ce que ça allait donner mais j'ai été franchement surprise !
J'ai savouré cette galette, je l'ai humée, je l'ai pleurée quand elle a été finie, je suis allée voir si rien n'avait accroché dans la poêle (ben non, elle accroche pas ! ).

Avec quoi je l'ai mangée : un vieux poivron rouge tout frippé et une tomate et un reste de courgette qui sont passés sous le grill (Fichtre ! Qu'est-ce que ça vous transforme un repas le grill ! )

Bon, c'est très bizarre d'associer ces ingrédients me direz-vous (un peu comme d'habitude, dirons certains...) ! Entre nous, ça me dérange pas beaucoup, je me suis régalée, il n'est pas question que j'oublie cette recette ! Trop trop bonne  !!! Vive les restes !!!




J'aime la galeeeeeeeeette ! Savez-vous comment ? Quand elle est bien faiiiite , avec du bon dedans !


Repost 0
11 janvier 2006 3 11 /01 /janvier /2006 16:44
Je possèdais un livre de cuisine grecque dans lequel se trouvait la recette. J'ai perdu ce livre dans le déménagement de la Guadeloupe à la Bretagne mais j'ai essayé de la reconstituer et ma foi, je ne suis pas déçue du résultat !

Poulet au miel et au citron


Pour deux personnes normalement constituées (zhôm affamé non compris, les zhôms prendront toute la portion, toujours affamés ces zhôms !) :

2 belles escalopes de poulet
2 citrons verts
2 cuillères à soupe de miel
2 cuillères à café de romarin
1 cuillère à café d'huile de sésame
1/2 cuillère à café de sel

Préparation :

Ben c'est pas bien compliqué. Il faut couper le poulet en morceaux, puis mélanger tous les autres ingrédients et laisser mariner le poulet dedans toute une nuit.
Faire dorer les morceaux de poulet dans une poêle anti-adhésive. Baisser le feu, rajouter la marinade et un peu d'eau.  Laisser doucement réduire jusqu'à la quantité de sauce désirée. (Moi j'en laisse beaucoup car j'adore cette sauce !)
Attention, c'est prêt !!!!! Régalez-vous !!!!!




J'ai mangé le mien avec du riz à la chataigne, un vrai délice !!!
Repost 0
29 décembre 2005 4 29 /12 /décembre /2005 06:00
Crumble poire banane chocolat


 Voilà ce que j'ai fabriqué hier. J'aurais voulu vous montrer le résultat final mais je n'ai pas eu le temps de le prendre en photo. Deux gloutons l'attendaient à sa sortie du four munis chacun d'une petite cuillère.
 http://www.noname.fr/sorcier-glouton/

C'est un dessert que j'aime déguster avec gourmandise, surtout quand je fais une toute petite portion (il vaut mieux qu'il n'y ait pas de restes, je nous connais mon ogre de maison et moi !)

Si vous avez envie de vous régaler avec moi, c'est par ici que ça se passe !!

Il vous faut pour 2 personnes :
  • 1 poire
  • 1 banane
  • 30 g de chocolat noir
  • 50g de beurre très froid
  • 50 g de farine (j'utilise de la farine d'épautre mais prenez ce que vous voulez, je ne suis pas diffile ! )
  • 50 g de sucre en poudre
Réalisation :
  • On ne peut pas faire plus simple je crois !
  • Couper les fruits en morceaux et les disposer dans un plat allant au four (dimensions : assez pour deux).
  • Râper le chocolat et en parsemer les fruits.
  • Préchauffer le four à 180°C (th. 6).
  • Mélanger le autres ingrédients du bout des doigts de façon à obtenir un mélange sableaux grossier. Le verser sur les fruits et le chocolat.
  • Enfourner pour 30 mn.
Attendre environ 5 mn que ça refroidisse (un peu plus si vous avez peur pour votre langue) et déguster !
Repost 0
27 décembre 2005 2 27 /12 /décembre /2005 00:00
Sucre à la mandarine BIO

Je cherchais un petit cadeau sympa et pas cher (vi, j'ai pas beaucoup de sous, comme nous toutes) à laisser à ma copine Déborah qui me prête son appart à Paris pour que je passe la fin de l'année en famille.
En parcourant les blogs de cuisine et compagnie, je suis tombée sur une recette très facile à faire : le sucre à la mandarine BIO de Poésie.

Voici des photos des différentes étapes :

Les écorces de mandarine avant sèchage :

Les écorces après sèchage :

Le sucre et les écorces dans le mixer :

Le sucre dans son pot :

En tout cas, je peux vous dire que c'est un véritable délice !!!!! J'ai eu du mal à ne pas tout lècher !!
Repost 0
21 décembre 2005 3 21 /12 /décembre /2005 17:01
Qu'est-ce que c'est que cette petite bête-là ?

Le
kalawangue est une entrée froide guyannaise (cette région française outre-mer dont est originaire ma maman).
Je vous livre la recette de ma môman (Attention ! Elle ne la donne pas à tout le monde, je vous fais donc une grande faveur !) :



Ingrédients :
  • 2 mangues vertes
  • 1 gousse d'ail
  • vinaigre d'alcool
  • sel, poivre
  • piment
Préparation :
  • Râper les mangues.
  • Emincer la gousse d'ail.
  • Rajouter les autres ingrédients dans les proportions que l'on souhaite
  • Mélanger intimement le tout.
  • Laisser reposer quelques heures au réfrigérateur.
Déguster en entrée, à l'apéro, avec du riz ou encore du poisson.



Comme vous pouvez le voir, le kalawangue est un mélange assez hétéroclite avec des ingrédients que l'on ne songerait pas forcément à marier. On en fait un peu ce que l'on veut. Et pourtant, ce plat est un pur délice !!!!!

C'est un peu ce que je souhaite pour ce blog, vous faire partager le vaste kalawangue qui habite ma tête concernant le bien-être au naturel, l'écologie au quotidien, mon sport préféré (le roller-hockey) et encore bien d'autres choses... Tous ces ingrédients qui font du kalawangue un plat délicieux !!! Régalez-vous donc !!
Repost 0