Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 avril 2007 3 04 /04 /avril /2007 17:47
  

   Baume contre les mycoses cutanées






Je discutais il y a deux mois avec un copain du livre de Dominique Baudoux  "L'Aromathérapie - Se soigner par les huiles essentielles" que je venais juste d'acheter. Il m'a  alors dit qu'il avait des mycoses à répétition aux pieds. Il en avait un peu marre de passer son temps chez le médecin pour demander des traitements. Pourtant, il suit les consignes pour éviter les mycoses à la lettre : pas de savons trop agressifs, séchage en règle des plis cutanés après la douche, changement très régulier de chaussettes...
Il m'a alors demandé s'il n'y avait pas de recette miracle dans mon bouquin. J'ai donc cherché dans le livre et trouvé une recette contre les mycoses cutanées. Je ne sais pas si ce remède viendra complètement à bout de ses mycoses mais peut-être qu'appliqué régulièrement entre les traitements prescrits par le médecin, il permettra de réduire la fréquence d'apparition des mycoses.

Je lui ai donc préparé un baume à partir de la recette de Baudoux.

Recette de D. Baudoux :

1 goutte d'HE Cannelle de Chine (écorce)
2 gouttes d'HE de Tea tree
2 gouttes d'HE de Géranium rosat CV Egypte
2 gouttes d'HE de Thym CT thujanol

Appliquer localement  ou 4 gouttes de ce mélange 3 fois par jour pendant 2 à 3 semaines. Ces huiles essentielles ont des propriétés anti-bactériennes et anti-fongiques puissantes à lage spectre d'action.
Attention quand même ! Si les HE de Tea tree, Géranium et Thym à thujanol ne présentent généralement pas de problème appliquées pures sur la peau, l'HE d'écorce de Cannelle présente un caractère dermocaustique (qui peut irriter la peau). Je vous conseille donc de faire un petit test cutané avec une goutte du mélange avant tout chose. Si aucune réaction ne se manisfeste dans les 24 heures. Vous pouvez y aller.
Je me suis dit que ça ne serait peut-être pas très pratique d'appliquer le mélange tel que sur le pied. Il est en effet très liquide, les HE n'étant vraiment pas visqueuses.



 Voilà ma recette pour environ
35 ml de baume :

  20 ml d'HV de Tamanu
  5 ml de cire d'abeille
  10 gouttes d'HE Cannelle de Chine
  20 gouttes d'HE de Tea tree
  20 gouttes d'HE de Géranium rosat CV Egypte
  20 gouttes d'HE de Thym CT thujanol

J'ai d'abord fait fondre la cire d'abeille dans l'huile de Tamanu puis aux environs de 30°C, j'ai rajouté les huiles essentielles. Mélange énergique. Refroidissement.

J'ai choisi l'huile de Tamanu qui, grâce à son acide calophyllique, possède des propriétés cicatrisantes et anti-parasitaires. Et aussi parce que c'était la seule huile que je possède avec ce type de vertues ! Ben oui, mon stock n'est pas très riche ! :o)


On obtient un baume vert translucide à l'odeur... particulière ! Je trouve pourtant l'odeur de l'huile de tamanu atroce et celle de l'HE de Thym à thujanol très loin devant mais là, ça donne quelque chose d'harmonieux. Quand même, heureusement que ça reste sur les pieds !



Résultats :
Pour l'instant, depuis 2 mois que mon ami applique ce baume, aucun souci de mycose à l'horizon. Je ne sais pas si c'est grâce au baume mais c'est encourageant.
Par contre, il trouve que ça fond trop vite et que la texture est encore trop huileuse. Je pense donc lui en refaire en ajoutant de la fécule de marantha (arrow-root) selon la méthode de Venezia. Cela devrait supprimer la texture huileuse et permettre une meilleure pénétration.
Repost 0
3 août 2006 4 03 /08 /août /2006 19:51
  Eliminer les piqûres d'orties grâce au plantain






Mettons-nous en situation :

Vous êtes au bord d'une rivière. Vous vous baladez et au bout d'un moment, vous vous dites que vous n'avez pas envie de rebrousser chemin pour traverser la rivière au niveau du pont que vous avez vu il y a 1/2 heure. Alors vous cherchez un secteur où la rivière s'étrécit et où vous pourriez passer à sec. Et oh ! miracle de la nature, vous trouvez ce secteur !
Vous y allez donc et au moment où vous remonter l'autre rive, vous manquez de vous casser la figure en tombant en arrière !  Vous vous raccrochez donc aux premiers végétaux que vous trouvez sous votre main et vous vous hissez tant bien que mal sur la berge.
Petite brûlure aux mains qui commence, normal, vu la façon dont vous vous êtes agripés. Vous avez dû vous écorcher un peu. Vous vous retournez et regardez les herbes : des grandes orties (Urtica dioica) !!! Regardez-les avec leur mine pathibulaire (celle au premier rang) !!!





Naaaan ! Ce doit être une vache qui est passée par là et les a couchées ainsi ! Vous regardez alentour, euh... ce sont les seules herbes couchées....
Et là, c'est comme les enfants, maintenant que vous savez ce qui vous est arrivé, vous commencez à vraiment souffrir ! Qu'est-ce que ça brûle !!!

Alors surtout, ne pas gratter !! Vous agraveriez la situation. Par contre, regardez autour de vous, dans les zones piétinées, au bords des chemins. Vous devriez voir ceci :




Ou la même avec ses fleurs (bon celle là est un peu fatiguée, elle a soif, en plus, elle est piétinée mais ça résiste à tout ces petites bêtes-là !):



Et là, franchement, vous pouvez pleurer de joie car votre sauveur est arrivé : le plantain !!!!! Plantago major de son petit nom (nom latin).
Arrachez une feuille. Déchirez-là un peu de manière à faire couler un maximum de sève en la frottant contre la zone atteinte !  Vous pouvez également faire couler un peu d'eau dessus avant, c'est encore mieux. La sensation de brûlure ne va pas s'en aller immédiatement (surtout si vous avez gratté) mais elle va s'estomper et au bout de 5 minutes, vous continuerez votre promenade sans plus y penser.

N'est-ce pas merveilleux ?

J'ai testé ce remède et franchement, je n'ai rien trouvé de mieux contre les brûlures d'orties. Et vu le nombre d'orties que j'ai rencontrées, je crois que je n'y aurais pas survécut si je n'avais pas connu le plantain ! Il marche aussi contre les piqûres de moustiques et les légères égratinures.

Pour d'autres infos et usages du plantain : Herbosanté.com.

Bon, l'ortie n'est pas si néfaste que cela, on en fait des tisanes, des soupes et autres mets. Elles a également des intéressantes contre les problèmes de peau type eczéma ou dermatoses utilisée en interne. On peut en faire une tisane à boire avant les repas pour combattre les maux de ventre. Quoi qu'il arrive, lavez-la bien pour retirer les poils urticants et choisissez des pousses jeunes ou les dernières feuilles de plants les plus âgés. Autres infos :
Herbosanté.com.
Repost 0
27 juillet 2006 4 27 /07 /juillet /2006 15:27
Tant qu'à transpirer, autant transpirer la rose !!!


Il y a quelques jours, je vous proposais de vaporiser de l'eau sur votre peau (bras, pieds, cou, visage) pour supporter la chaleur. Il s'agissait de reproduire le processus de la transpiration pour rafraîchir le corps.

En refaisant mon vapo hier soir, je me suis dit : "Pourquoi ne pas mettre un peu d'eau de rose ?". Aussitôt dit, aussitôt fait ! J'ai rajouté une cuillère à café d'eau de rose. Pas plus parce qu'avec cette chaleur, je ne voulais pas non plus que ça embaume de trop jusqu'à m'en rendre malade.
Depuis ce midi, je vaporise de l'eau à la rose sur ma peau et en plus de me rafraichir, je sens un parfum vraiment agréable de rose !
Si cela vous tente, mettez donc un peu d'une eau florale que vous aimez dans votre vapo, vous m'en direz des nouvelles !



Repost 0
18 juillet 2006 2 18 /07 /juillet /2006 17:48
Et si l'on transpirait à votre place ?




Quand on est obligé de rester dans un bureau sous les toits toute une journée et que l'on risque de transformer ce sauna en fournaise infernale si l'on ouvre les fenêtres. Quand on ne possède pas de ventilateur mais qu'on a gardé son ancien vapo d'eau florale, que peut-on bien faire pour se sortir de ce guépier ?




On prend son gentil vapo-qu'on-est-super-content-de-pas-l'avoir-jeté-mais-nettoyé-et-remisé, on le remplit d'eau et on se vaporise de l'eau sur le corps !!!!! Et on n'hésite surtout pas à recommencer dès que l'on sent que l'atmosphère redevient étouffant !

Regardez-le ce vapo qui date (Sanoflore a changé 2 fois le disign de ses eaux florales depuis celui-là), il a pas l'air comme ça mais il vous sauve la vie !!!





Pourquoi croyez-vous que l'on brumise les petits vieux à volonté dans les maisons de retraite ? Pour qu'ils ne se déshydratent pas en perdant toute leur eau en transpiration !!!
Vous savez bien : la transpiration, ce processus qui permet de rafraichir la surface du corps en transférant  la chaleur du corps à l'environnement par rayonnement, convection et évaporation de la sueur.

Pour bien suivre l'exemple des retraités et autres nourrissons, on n'oublie pas non plus de boire très souvent. (Inutile de rajouter qu'il faut se forcer même si on n'a pas soif, faites deux pas dans mon bureau et vous aurez instantannément soif !).

Si vous souhaitez savoir quels sont les risques courus par l'organisme en cas de forte chaleur, je vous coneille de lire ce très bon article du Centre Canadien d'Hygiène et de Sécurité au Travail : http://www.cchst.ca/reponsessst/phys_agents/heat_health.html




Tous avec moi : pour le vapo : Hip hip hip Hourra !!!

Repost 0
1 mars 2006 3 01 /03 /mars /2006 20:57
Mais où va t-on ?



Je vous disais tantôt que je suis pas mal débordée en ce moment.
En fait, j'ai été généreuse avec les termes employés. Le sommum de ma fatigue a été atteint hier matin lors d'un TD. Je voyais bien qu'on faisais des exos mais j'avais la tête qui tournait, impossible de me concentrer sur quoi que ce soit ! Pas assez de sommeil, plus rien pour me vider la tête de toutes les réflexions sur les rapports à rendre et l'anxiété face aux examens qui arrivent.

Je me suis trainée chez mon médecin l'après-midi. Diagnostic : état de surmenage avancé avec une tension artérielle extrêmement basse ! Tu m'étonnes !
Il me prescrit des heures de sommeil en plus et l'obligation de me rendre aux entraînements de hockey. Bon, c'est sûr que sans repos, pas de miracle mais je n'ai pas les moyens de trop ralentir la cadence. Je lui demande donc de me donner aussi  quelque chose qui m'aidera à assurer tout le boulot mais en précisant que je ne veux pas de trucs bourrés de chimie et préfèrerais de la phyto. Il me prescrit donc entre autres du Vagostabyl qui contient des extraits d'aubépine, de mélisse et des minéraux.

Moi me rendre chez mon pharmacien qui prend mon ordonnance et me crie presque à la figure : "Vous avez de la chance, à partir de demain, ce n'est plus remboursé !"
OK, je comprends mieux sa colère. Il était furax, et moi, épuisée, j'avais juste envie de pleurer. Comment fera la prochaine personne qui se retrouvera dans mon état ? Je suis en train de me documenter sur l'aromathérapie mais tout le monde n'a pas le temps et l'envie de se lancer là-dedans ! La plupart ne sait même pas que ça existe ! Et puis c'est pas remboursé !


Non mais franchement ! Si toutes les médecines douces sont déremboursées, comment voulez-vous que les français réduisent leur consommation d'anxiolitiques et autres anti-dépresseurs ? Ils n'auront plus d'autres choix que se jeter sur des produits chimiques provocant accoutumance et fatigue accrue ! Et là, obligé de battre notre triste reccord de champions en la matière !

Mais où est la logique gouvernementale dans tout ça ???

Je suis dégoutée !


Où va t-on ?
Mais où va t-on ?????

Repost 0
1 mars 2006 3 01 /03 /mars /2006 00:00
A mort les douleurs menstruelles !!!!!

La semaine dernière, j'étais très en retard dans mes "devoirs" pour la fac. Avec tous les rapports que j'ai à rendre en ce moment, je dois donner la priorité à ceux qui valent le plus de points.
Je me suis retrouvée un midi avec un exposé de trois minutes à préparer pour 14 heures. Quel sujet traiter ?
Creusage de tête... je n'avais pas fini un autre rapport, je disposais en gros de 15 minutes pour faire un transparent et préparer quelques notes... j'ai opté pour ce qui depuis environ 3 mois me sauve la vie : l'huile d'onagre dans le cadre du traitement des douleurs associées au syndrôme pré-menstruel.
J'ai très honte de l'avouer mais je n'ai basé mon exposé que sur deux sources : Labo Hévéa et PasseportSanté. Ben c'était chez eux que j'avais le plus de chances de trouver rapidement des informations fiables !


Pour vous faire un résumé du résumé :

Le syndrome prémenstruel (SPM) se définit comme une manifestation cyclique de symptômes physiques et psychologiques liés aux règles, symptômes suffisamment importants pour perturber les activités quotidiennes.

Près de 70 % des femmes éprouvent de l'inconfort à la veille de leurs règles. En effet, plusieurs femmes ont de légers symptômes liés aux menstruations (comme des crampes légères). Ceux-ci sont courants, mais n'empêchent pas les activités normales et sont peu incommodants.

Ainsi, seulement 3 à 5 % des femmes qui ont des malaises répondent au diagnostic du SPM. De ce pourcentage, 10 % sont suffisamment incommodées au point d'être incapables de se rendre à leur travail. Notons encore que la sévérité des symptômes tend à s'accentuer chez les femmes dans la trentaine et la quarantaine.

Les seuls problèmes que j'ai concernent les crampes douloureuses avant et pendant les règles, j'ai donc cherché des alternatives phytothérapiques aux médicaments que je prenaient une fois par mois pour atténuer les douleurs.

Les douleurs pelviennes semblent liées au métabolisme de la prostaglandine qui est une hormone paticipant à la régulation du tonus des vaisseaux sanguins et aux réactions inflammatoires. Elle intervient également dans le cycle menstruel lors des règles.
Les femmes souffrant de crampes lors des règles seraient soit trop sensibles à la prostaglandine ou en sécrèteraient trop.

L'huile d'onagre est riche en acides gras essentiels. Elle contient 70 % d?acide linoléique
et 10 % d?acide gamma-linolénique. Ces acides gras entrent dans le processus du cycle menstruel en agissant sur la production de prostaglandine, et ils contribuent à réguler le système hormonal. C?est pourquoi l?huile d?onagre est conseillée aux femmes pour atténuer les symptômes désagréables dus à l?arrivée des règles : migraines, douleurs au ventre, irritabilité.

J'ai cherché des informations supplémentaires à partir des articles que j'ai lus mais en gros, toutes les expériences menées sur le sujet montrent une grande réussite du traitement à l'huile d'onagre contre ces douleurs. Par contre, aucune n'arrive pour le moment à trouver de quelle façon cela se passe et aucun résultat n'est significatif.

J'avoue que j'aurais préféré comprendre ce qui se passait exactement à l'intérieur du corps avec l'huile d'onagre avant d'essayer. Mais bon, LaboHévéa le conseillait en usage interne, j'ai essayé.

Les résultats sont simplement spectaculaires !!!
Je commence le premier jour des règles à raison d'une gélule à chaque repas (c'est à dire 3 par jour) ou légèrement avant quand les douleurs minimes m'indiquent que les règles ne vont pas tarder à arriver.
Eh bien cela marche tellement bien que j'ai désormais du mal à savoir quand mes règles arrivent (enfin, il y a toujours un moyen infaillible ;o) ! ).

 Zéro douleur, c'est un vrai bonheur !!!!


Cela ne marche malheureusement pas pour toutes les femmes mais l'huile  d'onagre possède de tellement bonnes propriétés pour la peau et les ongles que vous ne perdriez rien à essayer !

Pour en savoir plus :
Passeport Santé
Doctissimo
http://www.biodeug.com/cours/endo09.php
http://www.jr2.ox.ac.uk/bandolier/booth/alternat/AT058.html
http://www.labo-hevea.com/fiche_produit.php?langue=FR&id=ONA003

Repost 0
22 février 2006 3 22 /02 /février /2006 00:29
Elle fuit, elle fuit la grippe !




J'avais lu cet article chez le P'tit Lutin au mois de novembre. (Le titre de mon article est d'ailleurs un clin d'oeil !)
Elle y parle d'une cure d'homéopathie à pratiquer en prévention de la grippe. Je m'étais dit : "Tiens, sympathique ! J'y penserai."
Eh bien j'y ai beaucoup pensé quand je suis tombée malade pour la quatrième fois depuis le début de l'automne !

J'ai foncé peu après chez le pharmacien qui m'a proposé une posologie légèrement différente de celle du P'tit Lutin :

 - Traitement d'attaque d'un mois avec 1 dose d'Influenzinum 9ch par semaine
 - Une ce mois passé : 1 dose d'Influenzinum 9ch 1 fois par mois et 1 dose d'Ocillococcinum 15 jours plus tard.


Précaution à prendre : ne pas utiliser l'Influenzinum quand on se traite curativement avec l'Ocillococcinum. D'où la durée de 15 jours entre les deux prises.


Résultat : Je n'ai pas été malade une seule fois depuis !!!!!!!
Je peux vous dire que c'est un exploit surtout avec toute la fatigue que je trimballe depuis environ un mois. En général, quand mes parents appellent pour avoir de mes nouvelles, ils ne sont jamais étonnés d'apprendre que j'ai la grippe ou au moins un rhume (attention, c'est pas la même chose hein !).
L'hiver est en général un sale moment à passer pour moi. Eh bien là, je n'irais pas jusqu'à dire que c'est une partie de plaisir (je vous parlerai tantôt des problèmes de circulation que j'ai aux doigts et aux pieds) mais ce poids en moins est un véritable soulagement ! Et cela sans avoir eu à me gaver d'Actifed et autre Fervex !


Conclusion : Merci P'tit Lutin et vive l'homéopathie !!!!!
Repost 0