Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2006 2 04 /04 /avril /2006 14:20
 C'est toujours l'amour fou !!!




Des nouvelles de mes aventures avec la coupe menstruelle dont j'avais déjà venté les mérites.



Pour ceux qui n'auraient pas suivi, il s'agit de cette petite coupe en silicone qui, placée dans le vagin au moment des règles, permet de recueillir le sang sans avoir à racheter tous les mois des tampons ou serviettes hygiéniques puisqu'elle se lave et se stérilise avant d'être réutilisée le mois d'après. Avantages : économie de sous, économie de coton bénéfique pour la planète (car acheminer tout ce coton et le traiter coûte cher) et protection contre les cochonneries chimiques utilisées lors de la culture du coton (pesticides, engrais et compagnie...) auxquelles il est difficile d'échapper si on n'utilise pas de protections menstruelles bio.



Je ne la sens désormais jamais. Il y a encore deux mois, quand le moment était venu de l'enlever, elle était généralement descendue à l'orée de mon vagin et ce n'était pas très agréable. J'ai l'impression que plus ça va et plus j'attrape le coup de main. Souvenez-vous, ce n'est pas venu tout seul : il m'a fallu environ trois cycles pour la placer et l'enlever sans encombre.

Grâce à l'huile d'onagre et ma dextérité désormais acquise avec la coupe menstruelle, je dois faire maintenant un effort pour me souvenir que j'ai mes règles et qu'il faut enlever la coupe. Un vrai bohneur !


J'en viens justement à parler d'un autre bénéfice de la coupe menstruelle : la sensation nouvelle de ne pas se sentir sale quand on a ses règles.
Je ne sais pas si toutes les femmes sont comme moi, j'aimerais d'ailleurs bien le savoir. Les règles ont toujours été associées pour moi à quelque chose d'assez sale et honteux. Le fait de devoir jeter les serviettes ou les tampons hygiéniques, de toujours devoir s'assurer que rien n'avait tâché son pantalon (j'ai porté des jupes pendant la période des règles pendant des années de façon à ne pas prendre le risque de m'assoir sur un vêtement que je pourrais tâcher) n'a pas arrangé les choses.
Depuis que je portais des tampons, la sensation de saleté s'était amoindrie mais ce n'était pas encore ça. Depuis que j'ai découvert la coupe menstruelle, une sensation de liberté totale est apparue ! J'ai vraiment le sentiment de revivre !

C'est pour cela que je suis assez en colère quand je vois des hommes conseiller à leur femme de nepas porter de coupe menstruelle car d'après leurs dires, si la coupe était si efficace que ça et sans danger mycoses, cela se serait su depuis longtemps.
Moi je dis que si on ne fait pas de bruit pour qu'un maximum de femmes soient au courant qu'elles peuvent faire de sacrées économies tout en protégeant leur santé et la planète et se sentir bien plus libre de leurs mouvements pendant leurs règles, c'est sûr que ça ne se saura pas !

A lire aussi : l'avis de Crikivi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Kinoui 17/03/2007 12:39

Ton message est vraiment très encourageant Emilie !J'ai eu à peu près la même démarche que toi. J'en ai d'abord parlé aux filles avec lesquelles je fais du hockey. On se voit à poil dans les vestiaires donc pas de tabou là-dessus.  La solution de la coupe menstruelle m'avait paru tellement évidente que leurs réactions m'ont complètement surprises. Elles ont trouvé ça sale, louche, barbare et ont pris le parti d'en rire et de se moquer de moi dès que l'occasion se présentait.Je me suis dit que si des filles réagissaient de cette manière alors que ça les concernaient directement, ça n'allait pas être simple avec les hommes. Finalement, ce sont eux qui se sont montrés les plus curieux et faciles à convaincre (même si j'ai entendu les arguments idiots dont je parlais dans l'article !).Cela m'a décidée à ouvrir mon blog (c'est l'un des premiers articles que j'ai écrits) pour que les femmes et les hommes puissent lire tranquillement les arguments et les témoignages en faveur de la coupe menstruelle sans être parasités par l'effet de groupe tendant à plaisanter dès qu'on aborde des sujets un peu gênants.Je reçois encore des mails de femmes qui me remercient de leur avoir fait connaitre la coupe menstruelle et  ça me conforte sur la pertinence de mon blog !   :o))BisesKinoui

Emilie 04/02/2007 14:12

je suis une adepte de la divacup depuis 4 mois maintenant, et quelle révolution! comme toi, je ne me sens plus "sale", j'appréhendre beaucoup sereinnement ces quelques jours, et c'est vrai que j'ai meme tendance à les oublier!et comme annechris, ça se ressent sur mon humeur, donc zhom est content aussi :)d'ailleur il m'a tout de suite soutenue, il est meme fier de moi!les réflexions du style "si c'était si bien que ça et sans risques on en entendrait plus parler", j'en ai eu plein, pour moi les raisons pour lesquelles c'est méconnu c'est principalement le coté encore tabou des règles (bah voui, il faut y mettre les mains,  contrairement aux protections jetables...), et les lobby des 3 grands groupes qui se partagent le marché desjetables... forcément ça serai pas bon pour eux si les filles se mettaient à acheter qqch qui se garde 10 ans... c'est pour ça que j'en parle beaucoup autour de moi: j'ai commencé par essayer d'en parler discretement uniquement à mes copines de classe, puis quelques mecs ont essayé de savoir de quoi il s'agissait (bah voui, c'était peut-etre pas si discret que ça ...), alors j'ai décidé d'en parler ouvertement à tout le monde dans ma promo (en gros une trentaine de personnes, hommes et femmes), surtout pendant des soirées, apres quelques verres (c'est quand meme pas évident d'aborder le sujet...). alors oui on m'a regardé bizarrement, et on me ressort ça régulièrment, en plaisantant, donc j'ai eu l'impression de passer pour une folle, mais en creusant et en discutant je me suis rendue compte que ça intéressait qd meme les gens, et que j'ai peut etre fais des adeptes (au moins une en tout cas!). meme certains mecs en ont parlé à leurs copines!donc voili, moi je me dit que j'ai eu raison, meme si parfois leurs blagues sont un peu lourdes, j'aurai au moins eu le mérite de leur apprendre qu'il existe des alternatives aux protections jetables kkbeurk!alors courage les filles, parlez-en autour de vous!

Karole 04/11/2006 09:18

Je pense que l'on n'en parle pas car vous imaginez si toutes les femmes s'y mettent ...... les fabriquants et vendeurs ne seraient pas du tout contentS !!!! vous imaginez tout ce que ça doit leur rapporter par an vu que ça concerne toutes les femmes !!!!!!!! Alors le seul moyen c'est d'en parler comme certaines le font et merciiiiiiiiiiiii !

Kinoui 21/11/2006 16:15

Mais de rien ! Et surtout, comme le dit Karole, n'hésitez pas à en parler autour de vous, que vous ayez essayé ou non. C'est en lisant une discussion sur Lia et Tinyturttle que j'ai découvert la coupe (c'est en fait l'élternative dont j'avais toujours rêvé sans oser l'imaginer) et que je m'y suis mise. Ca a d'abord piqué ma curiosité puis je me suis renseignée et j'ai décidé de me lancer. Rendez-donc également ce service à d'autres si vous le pouvez !
Bises
Kinoui

Kinoui 10/07/2006 08:59

Contente que ça se passe bien pour toi grainedemoutarde ! Et merci pour tes compliements, ça m'encourage !Je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait que ce genre de commentaires, on s'en passerait bien. Et pourtant, certains hommes sont là pour nous rappeler que la douleur lancinante, ils ne connaissent et ne comprennent absolument pas ! Informons-les après une bonne paire de gifles histoire de les réveiller !   ;o)BisesKinoui

grainedemoutarde 09/07/2006 15:05

J\\\'ai découvert la coupe il y a quelques mois et c\\\'est seulement depuis trois jours que la teste et c\\\'est vrai ce que tu dis. On se sent bien plus propre et on oublie complétement l\\\'écoulement, peu de fuites (il faut prendre le coup pour bien la positionner) plus d\\\'odeurs. Je vais essayer à mon tour l\\\'huile d\\\'onagre et peut être oublierais je comme toi ce qui nous perturbe chaque mois.
Merci pour tout tes articles passionnants.
Ps: je n\\\'en reviens pas qu\\\'un homme se mêle de l\\\'hygiène intime de sa femme, la plupart ne connaissent rien de cette partie de notre corps et se fichent pas mal de la souffrance et de la fatigue que représente les règles. Un homme qui fait ce genre de réflexions ne doit même pas savoir épeler "clitoris".